Saint-Pierre-du-Cantal (Cantal)

Durée de lecture : 1 minute

18 octobre 2018 / par Pierre Isnard-Dupuy

Mine désaffectée

Ancienne mine de Saint-Pierre-du-Cantal

  • Mise en service : 1958 ; arrêt : 1985
  • Exploitant : Orano

Ancienne mine d’uranium ayant fait l’objet d’une exploitation minière à ciel ouvert de 1958 à 1981, avec une usine de traitement de minerais et de concentration d’uranium (1977-1985) et des installations de lixiviation en stalles (1977-1985), aujourd’hui démantelées.

Inventaire radioactif : sur la mine à ciel ouvert, résidus grossiers de traitement de minerais (radon 226), minerais à faible teneur en uranium non traités (radon 226, uranium) et produits de démantèlement de l’usine et des installations (radon 226). Sur le bassin de décantation, résidus fins (correspondant à la fraction fine des minerais) et boues chimiques (radon 226).

  • Source : Inventaire national des matières et déchets radioactifs de l’Andra, p. 30

22 février 2020
La fermeture de Fessenheim résulte de cinquante ans de lutte antinucléaire
Entretien
22 février 2020
Le changement climatique fragilise de plus en plus les infrastructures de transport
Tribune
24 février 2020
Dans les vignobles sud-africains, les ouvriers agricoles noirs vivent l’enfer
Reportage


Du même auteur       Pierre Isnard-Dupuy