Saint-Pierre-du-Cantal (Cantal)

18 octobre 2018 / par Pierre Isnard-Dupuy

Mine désaffectée

Ancienne mine de Saint-Pierre-du-Cantal

  • Mise en service : 1958 ; arrêt : 1985
  • Exploitant : Orano

Ancienne mine d’uranium ayant fait l’objet d’une exploitation minière à ciel ouvert de 1958 à 1981, avec une usine de traitement de minerais et de concentration d’uranium (1977-1985) et des installations de lixiviation en stalles (1977-1985), aujourd’hui démantelées.

Inventaire radioactif : sur la mine à ciel ouvert, résidus grossiers de traitement de minerais (radon 226), minerais à faible teneur en uranium non traités (radon 226, uranium) et produits de démantèlement de l’usine et des installations (radon 226). Sur le bassin de décantation, résidus fins (correspondant à la fraction fine des minerais) et boues chimiques (radon 226).

  • Source : Inventaire national des matières et déchets radioactifs de l’Andra, p. 30



Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.
23 janvier 2019
La loi « anti-casseurs » prépare la criminalisation des manifestants
Info
22 janvier 2019
Dans l’Hérault, des truffes ou des paysans ? Bataille pour 400 hectares de terres
Enquête
22 janvier 2019
On peut renverser le capitalisme sans modèle pour la suite
Tribune


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Du même auteur       Pierre Isnard-Dupuy