Saint-Sébastien-sur-Loire (Loire-Atlantique)

23 avril 2019 / par Alexandre-Reza Kokabi (Reporterre)

Le lundi 4 mars, seize activistes ont réquisitionné le portrait d’Emmanuel Macron de la salle du conseil municipal de la mairie de Saint-Sébastien-sur-Loire, près de Nantes. Trois semaines après l’action, un militant nantais du « Groupe d’intervention des grenouilles non violentes » a été interpellé, perquisitionné et placé en garde à vue durant huit heures.



24 mai 2019
Radical et non violent, Extinction Rebellion secoue la politique britannique
Info
24 mai 2019
Températures, fonte des glaces, catastrophes : les rapports scientifiques donnent le vertige
Info
23 mai 2019
Face à l’irresponsabilité de M. Macron, décrochons ses portraits
Tribune


Du même auteur       Alexandre-Reza Kokabi (Reporterre)