Un mémento pour se lancer dans l’auto-écoconstruction

29 septembre 2016 / Habitats et énergies naturels



Voici un ouvrage d’un nouveau genre sur l’une de nos thématiques favorites, l’autoconstruction. D’un nouveau genre, parce qu’il est autoédité et qu’il n’est pas rédigé par des professionnels de l’édition, mais par des membres de l’association nantaise HEN, Habitats énergies naturels. Créée en 1999 pour promouvoir les énergies renouvelables et l’habitat sain et écologique, HEN accompagne depuis 2006 la mise en place de chantiers participatifs. Forte de ses années d’expérience, l’association a souhaité partager les enseignements tirés par les autoconstructeurs membres afin de permettre à d’autres de ne pas reproduire les mêmes erreurs et pour cadrer concrètement ce qu’est l’autoconstruction : une belle aventure humaine, mais qui doit être bien pensée en amont et bien organisée si elle ne veut pas tourner au vinaigre !

Pour éviter les déceptions, ne vous attendez pas à un livre prodiguant des conseils techniques pour vous aider à sélectionner les matériaux et équipements de votre futur logis. Ce mémento constitue un petit précis où vous pourrez glaner des conseils et des mises en garde pour bien organiser votre projet d’autoconstruction : tenir un planning, coordonner les intervenants, gérer les approvisionnements, organiser des chantiers participatifs, assurer la sécurité sur le chantier… Les porteurs de projets d’écoconstruction qui habitent en Loire-Atlantique apprécieront particulièrement le large carnet d’adresses livré en fin d’ouvrage.


- Mémento, pour se préparer à un chantier d’autoconstruction écologique, par auteur, éditions Habitats et énergies naturels, 108 p., 12 €.

Source : La Maison écologique




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : Qu’est-ce que l’auto-construction écologique ?
23 octobre 2017
Les Indiens d’Amazonie ne résistent pas à l’idée de progrès
Tribune
21 octobre 2017
Sivens, Rémi Fraisse, trois ans après, où en est-on ?
Info
23 octobre 2017
Cinq questions, cinq réponses, pour comprendre les zones humides
Info


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre