Wittelsheim (Haut-Rhin)

24 avril 2019 / par Émilie Massemin (Reporterre)

Une dizaine d’activistes d’ANV-COP21 ont décroché le portrait d’Emmanuel Macron de la mairie de Wittelsheim, vendredi 1er mars. Objectif, pointer les reculs du gouvernement quant à la problématique de l’enfouissement des déchets ultimes sur le site de Stocamine.

La mairie de Wittelsheim a porté plainte. Un des militants a été placé en garde à vue. Le 3 mars, le portrait n’avait pas été retrouvé malgré deux perquisitions au domicile du militant et sur son lieu de travail.



Lire aussi : Déchets toxiques de Stocamine : de Rugy ferme contre l’avis des élus locaux

23 mai 2019
L’écologie, grande absente des campagnes électorales en Espagne
Info
27 mars 2019
L’eusko basque, première monnaie locale européenne
Alternative
24 mai 2019
Radical et non violent, Extinction Rebellion secoue la politique britannique
Info


Du même auteur       Émilie Massemin (Reporterre)