Wittelsheim (Haut-Rhin)

Durée de lecture : 1 minute

24 avril 2019 / par Émilie Massemin (Reporterre)

Une dizaine d’activistes d’ANV-COP21 ont décroché le portrait d’Emmanuel Macron de la mairie de Wittelsheim, vendredi 1er mars. Objectif, pointer les reculs du gouvernement quant à la problématique de l’enfouissement des déchets ultimes sur le site de Stocamine.

La mairie de Wittelsheim a porté plainte. Un des militants a été placé en garde à vue. Le 3 mars, le portrait n’avait pas été retrouvé malgré deux perquisitions au domicile du militant et sur son lieu de travail.



Lire aussi : Déchets toxiques de Stocamine : de Rugy ferme contre l’avis des élus locaux
25 juillet 2019
Aux Rencontres de la photographie d’Arles, les murs séparent, la nature relie
À découvrir
27 août 2019
Au Camp Climat, plus de militants et plus déterminés
Reportage
13 septembre 2019
Train de nuit : le réveil se fait attendre
Enquête


Du même auteur       Émilie Massemin (Reporterre)