Hervé Kempf, rédacteur en chef / © Mathieu Génon

« Une presse critique, indépendante et d’investigation…

…est la pierre angulaire de toute démocratie. Elle doit avoir une indépendance suffisante vis-à-vis des intérêts particuliers pour être audacieuse et curieuse, sans crainte ni faveur. » Nelson Mandela

1 donateurs soutiennent Reporterre ce mois-ci.

Objectif de 10 000 donateurs

Soutenez la presse indépendante,
faites un don en 2 minutes à Reporterre, même pour 1 €.

Soutenir le journal

22.550 km parcourus pour la planète

Durée de lecture : 1 minute

11 décembre 2019 / Collectif des Profs Éco-Sportifs



Le collectif des Profs Éco-Sportifs, soutenu par les Enseignants et enseignantes pour la planète, a mené une expérimentation pédagogique au cours de laquelle les élèves ont couru 22.550 km pour porter leurs « cahiers d’exigences écologiques et climatiques » aux dirigeants présents à Madrid, à la COP25.

  • Présentation de l’initiative par leurs organisateurs :

Soutenu par les Enseignants et enseignantes pour la planète, le collectif des Profs Éco-Sportifs a mené une expérimentation pédagogique qui a concerné une petite vingtaine d’établissements du primaire au lycée, en France métropolitaine et outre-mer. Les élèves ont couru 22.550 km pour la planète, et pour porter leurs cahiers d’exigences écologiques et climatiques aux dirigeant.e.s présent.e.s à la COP25. Les cahiers ont été envoyés par voie électronique au secrétariat de la COP.

Notre jeunesse interpelle, crie, manifeste, marche par millions dans toutes les grandes villes de la planète pour le climat et la biodiversité. En vain. Elle constate que marcher ne suffit plus pour être écoutée. Faut-il à présent courir ? Car une course contre la montre est engagée.

L’idée a été prise au pied de la lettre. Un projet pédagogique un peu fou en est né : courir les 11.649 km pour rallier Paris et Santiago-du-Chili afin de porter un message rédigé par nos élèves, aux dirigeant.e.s et représentant.e.s des États réuni.e.s là-bas pour l’ouverture de la COP25.

Et voilà que nous avons appris que le lieu de la COP avait changé pour Madrid… Qu’à cela ne tienne, puisque nous étions déjà en route, nous sommes revenus sur nos pas, motivé.e.s pour faire l’aller-retour…

  • (lire la suite ici)





Documents disponibles

  Cahiers d’exigences écologiques et climatiques.
21 octobre 2020
Contre les Center Parcs « qui veulent remplacer la nature », les opposants se regroupent
Reportage
28 octobre 2020
Dans le Gard, la délicate cohabitation avec un géant des pesticides
Reportage
4 décembre 2020
La fin du Haut Conseil des biotechnologies, une mauvaise nouvelle pour le débat démocratique
Info