Carnaval de la farce énergétique, à Millau (Aveyron)

Le samedi
9
mars


Cet hiver à vu naitre un mouvement inédit qui s’est dans un premier temps opposé à la taxe carbone, vision punitive d’une écologie de façade ou les principaux responsables des émissions de gaz à effet de serre en sont exemptés : transport aérien et maritime ; agriculture industrielle ; énergie ; extractivisme et économie numérique.

Depuis quatre ans, nous dénonçons la mascarade de la transition énergétique, le développement tout azimut d’énergies dites renouvelables dans les territoires ruraux sacrifiés par des rapaces de la finance alors même qu’aucune garantie n’est donné sur une possible sortie du nucléaire. Au contraire le passage à la voiture électrique est l’assurance de voir dans les années qui viennent la construction de nouveaux réacteurs.

Depuis quatre ans, nous empêchons la construction d’un megatransformateur et ses lignes THT à Saint Victor qui est l’un des maillons essentiels à la poursuite du saccage – L’Amassada est, en ce sens, un rond point occupé depuis quatre ans. – Ce territoire dans lequel nous vivons est depuis trop longtemps géré par des élus et des bureaucrates déconnectés. Défendons-le !

Carnaval es arrivat ! Carnaval, le réveil des plantes et les sourires baignés par le retour de la douceur. Une transition, le passage de l’hiver au printemps. Des corps qui s’ébrouent et enlèvent la gangue sociale accumulée au fil des mois passés. Carnaval, l’occasion de mettre tout cul par-dessus tête, de s’unir malgré nos différence et faire front le temps d’une journée. Prendre la rue, changer ses allures.

Cette année, retrouvons nous à Millau, Samedi 9 mars, place de la gare à 15H pour le carnaval de » la farce énergétique : Retrouve Ton Enfance*

* RTE : réseau de transport d’électricité, filiale à 100 % d’EDF, chef de projet du méga-transformateur

Fêtons carnaval tous ensembles ! Dansons ! Chantons !




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : https://douze.noblogs.org/post/2019...

Millau, Samedi 9 mars, place de la gare, 15H

21 mars 2019
L’État et les violences policières : « Une machine de guerre qui n’a ni remords, ni états d’âme, et où tous les coups sont permis »
Info
21 mars 2019
« Scènes apocalyptiques » au Mozambique après le passage du cyclone Idai
Info
22 mars 2019
Face aux « réquisitions » de portraits de Macron, les autorités contre-attaquent
Info


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre