Dans les communes, on peut changer le monde

13 septembre 2017 / Mathieu Rivat

  • Présentation du livre par son éditeur :

Ce livre est la mise en récit de l’initiative en matière écologique, sociale et démocratique des maires et de leur commune.

Six villes de tailles diverses, qui occupent des positions très différentes sur le territoire, ont été choisies. Deux sont des villages en territoire rural : Puy-Saint-André (Hautes-Alpes) et Trémargat (Côtes-d’Armor). Deux sont des petites villes en zone périurbaine : Loos-en-Gohelle (Nord) et Ungersheim (Haut-Rhin). Deux sont des métropoles : Paris et Grenoble (Isère).

Depuis quelques années, la paralysie institutionnelle des États, leur difficulté à engager des changements en profondeur, la défiance que les électeurs nourrissent à l’égard de leurs élus, fait réémerger un courant un peu oublié : le municipalisme.

La cité, l’endroit où nous vivons, ce que l’on appelle de plus en plus fréquemment « l’échelle locale », offrirait un espace où l’innovation sociale et écologique, où la pratique démocratique seraient plus faciles et plus efficaces. Le maire, ce personnage politique encore très populaire, serait plus digne de confiance que nos ministres, députés ou président…

À travers sa rencontre avec ces six maires, se dessinent les ressorts des dynamiques locales, des différences entre villages, villes et agglomérations et, surtout, l’espace des possibles. Partout, ces hommes et ces femmes, malgré les difficultés, transforment leurs territoires et, par contagion, leur pays, leur continent…


  • Ces maires qui changent tout. Le génie créatif des communes, de Mathieu Rivat, éditions Actes Sud, septembre 2017, 336 p., 21,8 €.

Source : éditions Actes Sud




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.
20 octobre 2018
À Marseille, La Plaine s’embrase contre la coupe des arbres
Reportage
20 octobre 2018
L’agriculture urbaine pourrait nourrir 10 % des populations des villes
Tribune
19 octobre 2018
Pain décroissant, livres et café épicerie, une recette de coopération conviviale
Alternative


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre