En finir avec l’énergie nucléaire

Durée de lecture : 1 minute

20 septembre 2019 / La Parisienne libérée



Dans « Le nucléaire, c’est fini », la Parisienne libérée plaide pour un « déconfinement radical », à l’heure où les infrastructures nucléaires sont particulièrement inadaptées à la violence des nouveaux phénomènes climatiques.

  • Présentation de l’éditeur :

Alors que les géants du secteur font faillite les uns après les autres, l’industrie nucléaire est désormais directement menacée par d’innombrables tempêtes, inondations, sécheresses et canicules, toujours plus brutales. Manifestement, le climat a choisi son camp : il est antinucléaire. Mais pouvons-nous compter sur la dégradation des conditions financières et climatiques pour mettre fin à une production qui reste étroitement liée à des enjeux politiques et militaires ? Toute l’industrie atomique s’est édifiée sur les solides fondations d’un silence nucléaire qui a recouvert jusqu’à la mémoire des oppositions – comme en témoigne l’histoire, largement méconnue en France, de la lutte basque contre la centrale de Lemoiz.

Mêlant enquête et récits, ce livre déroule le fil de notre condition nucléaire et plaide pour un déconfinement radical. Plus qu’un diagnostic, c’est le signal d’une rupture : le nucléaire, c’est fini !

  • La Parisienne Libérée est auteure de chansons d’actualité. Elle a d’abord publié ses clips de façon indépendante sur le web, avant de devenir chroniqueuse pour Arrêt sur Images, Mediapart, puis Basta ! Ses émissions évoquent régulièrement les problèmes politiques liés à l’usage de l’électricité nucléaire.
  • Le nucléaire, c’est fini, de la Parisienne libérée, éditions La Fabrique, septembre 2019, 216 p., 13 euros.



2 juin 2020
La voûte céleste envahie par les milliardaires du numérique
Tribune
2 juin 2020
Dans les Balkans, bergers et biologistes s’unissent pour sauver les derniers vautours
Reportage
2 juin 2020
Au sein des foyers, les tâches écologiques retombent sur les femmes
Info