Journal indépendant, sans publicité, sans actionnaire, en accès libre, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info Logo Reporterre
Fermer

« Guyane contre Montagne d’or », projection-discussion-concert à Lille (Nord)

Date
Le samedi 15 juin 2019
https://lille.cybertaria.org/spip.p...

Malgré les déclarations officielles françaises du 23 mai de refonte, voire d’abandon du projet minier montagne d’or, personne n’est convaincu. Pire, même si le projet venait à être réellement abandonné, il ne serait qu’une première tentative d’une multitude de projets miniers.

La mobilisation anti-mine a révélé l’absence de perspectives viables sur un territoire saturé d’être délaissé. La Guyane Française, beaucoup ne savent même pas où c’est. C’est loin, donc c’est pas grave.

Pour balayer cette idée reçue, on fait un petit tour par la métropole pour ouvrir le douloureux dossier minier : 3500 anciens sites miniers encore polluants jusqu’à nos jours. Le cancer, pas besoin d’être médecin pour savoir d’où ça vient.

Pendant qu’en métropole, des festival municipaux ont le mauvais goût de célébrer l’or (festival Eldorado à Lille), le projet criminel cherche à polluer et détruire des territoires encore vivants à ce jour.

La Guyane française est toute proche. Tout comme son voisin le Brésil avec ses deux catastrophes minières, Marina (2015) et Bromadinho (2018). Un autre barrage serait aujourd’hui sur le point de céder dans l’état du Minas Gerais.

Dans le film, on verra Macron en pleine expression d’ignorance soutenir Norgold, coupable d’empoisonnement au cyanure, un représentant des élus locaux, Paulin, en pleine séance d’escroquerie, Nicolas Hulot faire le clown à l’assemblée.

Pendant que le faux débat laisse à penser une société guyanaise « profondément divisée », l’ensemble des documents croisés laisse plutôt penser à une société entièrement dressée contre ce projet. Et pour finir en beauté, la France de nier les conventions internationales sur les questions autochtones.

Recevoir gratuitement par e-mail les lettres d’info

Inscrivez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’inscrire
Fermer Précedent Suivant

legende