Le pari de l’arbre et de la haie

Durée de lecture : 1 minute

24 juin 2013




L’arbre, symbole de la vie, et la haie, symbole paysan, appartiennent à l’inconscient collectif. Ils devraient naturellement être l’objet d’un respect partagé. Ce n’est pas le cas : de remembrements en aménagements, d’arrachages en limitations, ils ont été et restent les victimes du développement agricole, urbain, industriel.

Ils gênent le voisinage, les lignes aériennes, ils font de l’ombre… Là où ils sont acceptés, ils sont taillés, contenus dans des parcs.

Or, l’arbre et la haie sont porteurs de toutes les qualités – écologique, paysagère, économique, agricole et bien entendu culturelle.

Cet ouvrage fait le point sur ces qualités indiscutables, portées par la demande sociétale. Il analyse les aspects psychologiques du blocage, voire de la haine, dont sont sujets l’arbre et la haie, et donne les clés pour mieux les vaincre. Il est temps de leur donner un statut, de les protéger et de les multiplier.

A ce titre, un guide pour la plantation, permet à chacun de planter sa haie. La reconsidération essentielle pour l’humanité de l’arbre et de la haie est un pari pour l’environnement, l’agriculture et l’économie locale.

.....................................................................

- Le pari de l’arbre et de la haie, Bernard Farinelli, éditions de Terran, 240 pages, 19.00 €

Ecouter l’interview diffusée sur France Inter (début à 9’04)






Source : Bernard Farinelli

Consulter par ailleurs : La bibliothèque de Reporterre

26 novembre 2020
Au lieu d’un moratoire, l’État lance une mission… pour multiplier les entrepôts Amazon
Enquête
27 novembre 2020
Jérôme Laronze, le paysan tué par un gendarme, avait subi des contrôles « irréguliers »
Info
20 novembre 2020
Politique anti-Covid : la France impose, l’Allemagne concerte
Info