Faire un don
55187 € récoltés
OBJECTIF : 120 000 €
46 %
Pour une presse libre comme l'air ! Soutenir reporterre

Quand conservation de la nature et installation paysanne vont de pair

Durée de lecture : 1 minute

5 octobre 2018 / Perrine Dulac et Frédéric Signoret

Perrine Dulac et Frédéric Signoret, dans « Paysans de nature », montrent, par le portrait d’une cinquantaine de femmes et d’hommes engagés, que pratiquer une agriculture paysanne économiquement viable et respectueuse de la nature sauvage est réaliste.

  • Présentation du livre par son éditeur :

Devenir paysan pour protéger la nature, c’est possible ! Ce plaidoyer expose les expériences réussies de paysans qui placent la préservation de la nature sauvage parmi leurs priorités.

C’est sans aucun doute l’une des agricultures qui permettra aux humains de poursuivre leur route sur la Terre.

Le réseau Paysans de nature, né en Pays de la Loire à l’initiative de la LPO Vendée, s’étend petit à petit à toute la France. Il regroupe des éleveurs, des paludiers, des arboriculteurs, des vignerons,des paysans boulangers, des paysans brasseurs, des maraîchers… qui ont choisi de préserver et de favoriser la biodiversité sauvage dans leur ferme, même celle qui a la réputation de ne « servir à rien ».

Ce livre, enrichi de plus de 300 photographies, dresse le portrait de 28 fermes, soit une cinquantaine de femmes et d’hommes engagés dans cette démarche. Ils démontrent que pratiquer une agriculture paysanne économiquement viable et respectueuse de la nature sauvage est réaliste. Ou, en d’autres termes, que la conservation de la nature par l’installation paysanne est possible.


  • Paysans de nature. Réconcilier l’agriculture et la vie sauvage, de Perrine Dulac et Frédéric Signoret, éditions Delachaux et Niestle, septembre 2018, 192 p., 29,90 €.


13 juin 2019
Reporterre a 30 ans. Voici les articles de l’anniversaire
La vie de Reporterre
15 juin 2019
Doucette, porcelle, onagre... à la découverte des salades sauvages
Reportage
15 juin 2019
La fermeture des maternités, symbole de l’abandon des petites villes
Enquête