Une spiritualité non religieuse pour habiter la planète ?

Durée de lecture : 1 minute

19 septembre 2019 / Julia Itel



Dans « Spiritualité et société durable », Julia Itel éclaire le rôle et l’influence de la spiritualité non religieuse des « créatifs culturels » dans la construction d’une société humainement et écologiquement soutenable.

  • Présentation du livre par son éditeur :

Les créatifs culturels représentent une tendance émergente dans les sociétés modernes : celle de la prise de conscience de revisiter le lien fondamental qui existe entre les humains et la nature. Constituant environ un tiers de la population occidentale, ces individus incarnent des valeurs postmatérialistes de bien-être, et sont ainsi animés par une intention éthique et responsable d’habiter la planète. La spiritualité et le développement personnel semblent être au cœur de leur démarche.

Ce livre éclaire le rôle et l’influence de la spiritualité non religieuse des créatifs culturels dans la construction d’une société humainement et écologiquement soutenable. Il apporte une compréhension de la vision critique de la société actuelle, de la foi en une société nouvelle et ainsi de la fin de l’adhésion au mythe moderne du progrès. La spiritualité devient alors une voie d’action pour se changer d’abord soi, mais également pour soigner et réparer une société en pleine crise existentielle.


  • Spiritualité et société durable. L’engagement éthique des « créatifs culturels », de Julia Itel, éditions Yves Michel, septembre 2019, 208 p., 15 €.



2 mars 2021
Climat : le grand courant marin de l’Atlantique se ralentit
Info
19 janvier 2021
Lettre du bocage : « Nous ne supportons pas d’être gouvernés par la peur »
Tribune
3 mars 2021
La première Zad suisse veut faire plier l’industrie du ciment
Reportage