Média indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info

En bref —

La transition énergétique encore retardée

La présentation de la Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) au comité de suivi de la Loi de transition énergétique (LTE), qui devait avoir lieu cette semaine, a encore été reportée par le ministère de l’Environnement.

Lancée l’an dernier afin de mettre en oeuvre la LTE et l’Accord de Paris sur le climat, la PPE est une feuille de route qui fixe des objectifs en matière de transition énergétique et de réduction des gaz à effet de serre. Mardi 8 mars, le site Alter Eco Plus a publié le document de présentation de la PPE.

-  Document en téléchargement ici :

Présentation de la PPE-mars 2016

Pour 2023, la PPE ambitionne de réduire la consommation d’énergies de 12 %. Elle entend encourager les énergies renouvelables, pour qu’elles couvrent un tiers de notre consommation énergétique, à travers le développement des « biocarburants » ou de la géothermie, mais surtout en augmentant de 50 % la capacité installée des énergies renouvelables, afin de la porter à 75 GW en 2023.

Rien de clair en revanche pour le nucléaire. Si la PPE rappelle l’objectif de baisse de la part du nucléaire dans notre mix énergétique, elle s’en remet à l’Autorité de sûreté nucléaire (ANS) quant à sa mise en place concrète. Elle insiste juste sur les nécessaires travaux de prolongation des centrales : « Il faut engager les investissements pour une première tranche de 25 GW de prolongation, soit 40 % du parc ».

-  Source : Alter Eco Plus.

📨 S’abonner gratuitement aux lettres d’info

Abonnez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’abonner
Fermer Précedent Suivant

legende