2013 : une année de succès pour les peuples indigènes

Durée de lecture : 3 minutes

6 janvier 2014 / Survival International France



En cette fin d’année, Survival publie une galerie photo illustrant les nombreuses victoires – de la suspension de concessions minières en Colombie, au rejet unanime des Dongria Kondh d’une mine de bauxite en Inde – obtenues en 2013 par les peuples indigènes du monde entier dans leur combat pour leurs droits.


- Au Brésil, une communauté d’Indiens guarani a célébré la reconnaissance officielle de son territoire qui a été réservé à son usage exclusif. Les Guarani ont été spoliés de la plupart de leurs terres par des éleveurs de bétail et par les propriétaires de plantations de soja et de canne à sucre. Leurs dirigeants sont régulièrement assassinés.

- La situation dramatique des Awá, considérés comme la tribu la plus menacée de la planète, a ému des millions de personnes à travers le monde après la parution d’un reportage du célèbre photographe Sebastião Salgado dans Vanity Fair et le Sunday Times Magazine. Depuis le lancement de la campagne de Survival en faveur des Awá, plus de 55 000 courriels de protestation ont été envoyés au ministre brésilien de la Justice lui demandant d’expulser les envahisseurs de leurs terres.

- Les Dongria Kondh ont fait entendre leur voix durant la consultation des communautés qui ont rejeté à l’unanimité un projet minier sur leur terre -

- Suite à notre appel au boycott du tourisme au Botswana, trois agences de voyage ont suspendu leurs circuits dans le pays en raison des mauvais traitements infligés par le gouvernement aux derniers chasseurs bushmen d’Afrique australe. Tandis que le gouvernement botswanais utilise des images idylliques des Bushmen pour promouvoir le tourisme, il les force à quitter leur terre ancestrale en leur interdisant la chasse.

- En Inde, les peuples indigènes ont fait entendre leur voix après une décision sans précédent de la Cour suprême ordonnant des consultations communautaires auprès des Dongria Kondh sur le projet d’une mine de bauxite à ciel ouvert dans leurs collines sacrées de Niyamgiri. Tous les villages ont massivement rejeté le projet du géant minier britannique Vedanta Resources.

- Le message de notre nouvelle campagne ‘Proud not Primitive’ (Fier mais pas primitif) lancée en Inde – contre les préjugés enracinés selon lesquels les peuples indigènes seraient ‘attardés’ et ‘primitifs’a été entendu. The Hindu, l’un des plus grands journaux anglophones du monde, s’est engagé à ne plus utiliser de tels termes pour désigner les peuples indigènes.

- Le photographe brésilien de renommée mondiale Sebastião Salgado a témoigné avec ses images de la situation dramatique des Awá -

Nixiwaka Yawanawa, un Indien amazonien qui s’est rallié à Survival en 2013 pour contribuer à la défense des droits des peuples indigènes, a déclaré : ‘Si les peuples indigènes ont réussi à faire entendre leurs voix en 2013, ils continuent à subir l’oppression. L’an prochain, les yeux du monde entier seront tournés sur ​​le Brésil pour la Coupe du Monde de football – une excellente occasion pour nous de faire connaître nos luttes territoriales à la communauté internationale. J’espère que le gouvernement brésilien prendra l’initiative de respecter les droits des peuples indigènes et que d’autres suivront son exemple’.

Stephen Corry, directeur de Survival, a déclaré : ‘Ces quelques victoires remportées par les peuples indigènes en 2013 ne sont qu’un mince aperçu de l’action que nous menons en leur faveur. Notre première priorité est de faire cesser la violation de leurs droits fondamentaux. Ensuite, les exemples décrits ci-dessus montrent à quel point nous pouvons changer le cours des choses en influençant l’opinion publique du monde entier, de sorte que les gouvernements et les multinationales ne puissent plus agir en toute impunité.

C’est un travail lent, peu glorieux et souvent invisible, mais plus de 40 années d’actions en faveur des peuples indigènes ont prouvé qu’il est le moyen le plus judicieux et le plus efficace de provoquer des changements à long terme’.





Source et photos : Survival International France

Lire aussi : Le gaz de schiste s’attaque aux Bushmen du désert du Kalahari

23 septembre 2020
La réforme de la recherche « ne nous incite pas à prendre soin du monde dans lequel on vit »
Entretien
25 septembre 2020
Covid-19 : « Elle a bon dos, la science ! »
Entretien
25 septembre 2020
« Lubrizol nous a salis » : un an après l’incendie, des Rouennais témoignent
Reportage




Du même auteur       Survival International France