A Bonn, les négociations climat s’achèvent, l’incertitude américaine demeure

19 mai 2017

Les délégués climat du monde entier concluaient jeudi 18 mai à Bonn dix jours de négociations, bousculées mais bel et bien menées, sur fond d’incertitudes que l’administration Trump fait peser sur le sort de l’accord de Paris contre le réchauffement de la planète.

Entamé dans la crainte que les hésitations américaines démotivent les négociateurs voire créent un effet domino sur certains pays, ce round se termine sur une volonté exprimée de « rester positifs ». « L’esprit est bon. Il y a des débats : certains comme l’UE veulent plus de rigueur sur l’application de l’accord, d’autres plus de souplesse... Mais il n’y pas eu les graines du blocage souvent vues dans le passé », avant l’adoption fin 2015 de l’accord mondial contre le réchauffement, note David Levai, ancien négociateur français, aujourd’hui à l’Institut du développement durable à Paris. « Ce contexte américain crée une forme de solidarité : on fait bloc, c’est un peu comme “l’effet pack” en rugby », dit-il.

Techniques, les débats ont surtout porté sur de la procédure autour des règles d’application de l’accord de Paris. Rien de tangible n’est sorti sur le fond de ce « mode d’emploi de l’accord » que les négociateurs ont jusqu’en 2018 pour préciser. En attendant, le processus climatique reste de fait suspendu à la décision de Donald Trump, qui semble désormais hésiter, après avoir promis pendant sa campagne qu’il retirerait son pays de cet accord présenté par lui comme un « canular » fomenté par les Chinois. A Bonn, la délégation américaine elle-même, réduite à son minimum historique selon les observateurs admis dans ces sessions à huis clos, est restée tout ce temps en attente d’instructions. « Leur chef est un négociateur expérimenté. Il a répété “notre position est en train d’être ré-étudiée” », a dit la responsable climat de l’ONU Patricia Espinosa.

Tous les regards sont désormais tournés vers les sommets du G7 des 26 et 27 mai, et du G20 début juillet en Allemagne.




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : Sortir ou pas de l’Accord de Paris sur le climat ? Trump ne parvient pas à se décider



19 avril 2019
Notre-Dame, site désormais pollué par le plomb ?
Lire sur reporterre.net
19 avril 2019
Un recours au Conseil d’État demande l’interdiction des grenades GLI-F4
Lire sur reporterre.net
18 avril 2019
Le dioxyde de titane, alias E171, sera interdit en janvier 2020
Lire sur reporterre.net
17 avril 2019
La société Arkolia confirme son projet de méga centrale solaire sur le Larzac
Lire sur reporterre.net
17 avril 2019
Un nouvel observatoire pour évaluer l’action des députés européens
Lire sur reporterre.net
17 avril 2019
Blocages à Londres : Extinction Rebellion réclame un « état d’urgence climatique »
Lire sur reporterre.net
16 avril 2019
Plus de 200 perturbateurs endocriniens retrouvés dans nos eaux de surface
Lire sur reporterre.net
15 avril 2019
L’exportation du lait européen en Afrique est nuisible, alerte un collectif d’ONG
Lire sur reporterre.net
15 avril 2019
Le glyphosate interdit au Vietnam
Lire sur reporterre.net
15 avril 2019
La manifestation pour la liberté de manifester brutalement empêchée à Toulouse
Lire sur reporterre.net
13 avril 2019
Appel à manifester pour les libertés samedi 13 avril
Lire sur reporterre.net
10 avril 2019
La fonte des glaciers fait monter le niveau de la mer à un rythme de plus en plus rapide
Lire sur reporterre.net
9 avril 2019
Le tribunal suspend les travaux de la déviation de Beynac, en Dordogne
Lire sur reporterre.net
9 avril 2019
La période d’avril 2018 à mars 2019 est la plus chaude jamais enregistrée en Europe et à l’échelle mondiale
Lire sur reporterre.net
8 avril 2019
Grenouilles et crapauds menacés d’extinction à cause d’un champignon
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Climat : de COP en COP

27 mars 2019
L’eusko basque, première monnaie locale européenne
Alternative
20 avril 2019
Trois photographes racontent leur démarche face à la crise écologique
Info
19 avril 2019
7e leçon des jeunes au gouvernement : place à l’éco-construction
Tribune


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Dans les mêmes dossiers       Climat : de COP en COP