Contournement est de Rouen : la région et le département prêts à compenser le désengagement de la métropole

Durée de lecture : 4 minutes

12 février 2021



Nouveau rebondissement dans le projet de contournement est de Rouen. Jeudi 11 février 2021, lors d’une conférence de presse, le président de la région Normandie, Hervé Morin, et le président du département de Seine-Maritime, Bertrand Bellanger, ont proposé d’augmenter leurs parts de financement pour que cette portion de 41,5 kilomètres à péage entre les autoroutes A13 et A28 puisse voir le jour, malgré le désengagement de la métropole de Rouen.

Cette annonce fait suite au vote du conseil métropolitain du lundi 8 février au cours duquel avait été voté l’abandon du financement de ce contournement. La métropole s’était pourtant engagée, il y a plus de deux ans, à débloquer 66 millions d’euros sur un budget global de près de 900 millions d’euros. Ce revirement devait être un coup fatal porté au projet, car le préfet de Normandie, Pierre-André Durand, avait annoncé le 26 janvier à la presse que l’État — engagé à hauteur de 245 millions d’euros — « [n’imposerait] pas cette infrastructure ».

« Nous délibérerons lundi [15 janvier], pour une augmentation de 157 millions à 205 millions d’euros, pour permettre de financer la partie que la métropole Rouen Normandie ne veut pas dépenser », a annoncé Hervé Morin jeudi. « Nous passerons de 22 millions d’euros à 40 millions. Cela sera soumis au prochain conseil départemental le 8 avril prochain », a pour sa part déclaré le président du département de Seine-Maritime, David Bellanger.

« Je ne rentrerai pas dans des polémiques. Le conseil de la métropole Rouen Normandie s’est prononcé, en toute transparence, par une majorité claire. Je n’ai pas bien compris comment la région et le département financeraient ces dizaines et dizaines de millions supplémentaires qu’elles annoncent aujourd’hui, à quelques mois des élections locales. Serait-ce au détriment d’autres projets ? D’autres territoires ? La région réduirait ses financements sur le train ? Le département réduirait ses financements en matière sociale ? Ou alors, en augmentant les impôts locaux ? J’espère que non », a réagi le président de la métropole et maire de Rouen Nicolas Mayer-Rossignol.

« Nous ignorions que ces collectivités avaient des réserves de trésorerie aussi importantes et aucun besoin social, agricole, environnemental, sanitaire, éducatif et de rénovation énergétique de l’habitat... Mais au fond, conservateurs, productivistes et alliés des grands groupes économiques, il est assez logique qu’ils financent les grands groupes de BTP avec de l’argent public. Nous considérons que c’est irresponsable d’autant plus que la crise de la Covid va aggraver les besoins et réduire les finances publiques, ont réagi dans un communiqué commun Guillaume Grima, de l’association Effet de serre toi-même, Arnaud Levitre, maire (Parti communiste français) d’Alizay, et Laeticia Sanchez, conseillère régionale (Europe Écologie-Les Verts). Rappelons que ces deux collectivités, si elles venaient à suivre leur président, seraient les deux dernières “bernacles accrochées à leur rocher” puisque ce sont déjà quatre autres collectivités locales qui se sont retirées du financement de ce projet A133-A134 : l’intercommunalité Caux-Vexin, le conseil départemental de l’Eure, la communauté d’agglomération Seine-Eure et la métropole Rouen Normandie. »

« Quoi qu’il en soit, l’État est seul maître d’ouvrage, donc seul décideur. Le gouvernement a indiqué qu’il “n’imposera pas un projet qui ne fait pas consensus parmi les acteurs locaux”. Nous attendons donc la position de l’État », a encore déclaré M. Mayer-Rossignol. Selon la décision du Conseil d’État du 19 novembre 2020, le contournement est un projet d’intérêt général. L’État peut donc l‘imposer. Mais pour l’heure, ni le ministère des Transports ni la préfecture n’ont fait de déclaration.

  • Sources : France 3 Normandie et collectif Non à l’A133-A134 (courriel)
  • Photo : Hervé Morin et Bertrand Bellanger, le 11 février 2021. Twitter




Lire aussi : Le projet de contournement est de Rouen abandonné par la métropole


26 février 2021
Accord de Paris : les efforts des États diminueraient seulement de 0,5 % les émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030
Lire sur reporterre.net
26 février 2021
La Convention citoyenne va juger l’action du gouvernement
Lire sur reporterre.net
26 février 2021
La militante Valérie Murat condamnée à payer 125.000 euros pour avoir dénoncé la présence de pesticides dans du vin
Lire sur reporterre.net
26 février 2021
Coup dur pour Total : le Conseil d’État interdit l’usage d’huile de palme dans les biocarburants
Lire sur reporterre.net
26 février 2021
Le gouvernement promeut une autoroute en Haute-Savoie malgré les protestations de la Suisse
Lire sur reporterre.net
25 février 2021
En Haute-Loire, le tribunal autorise la poursuite des travaux destructeurs de la RN88
Lire sur reporterre.net
25 février 2021
119 élus européens dénoncent les failles dans l’évaluation des pesticides
Lire sur reporterre.net
25 février 2021
La France ne respectera pas ses objectifs climat pour 2030 selon une nouvelle étude
Lire sur reporterre.net
25 février 2021
Des jeunes Québécois veulent poursuivre le gouvernement canadien pour inaction climatique
Lire sur reporterre.net
25 février 2021
Pesticides : la justice est saisie pour empêcher le retour des néonicotinoïdes
Lire sur reporterre.net
23 février 2021
Incendie de Rouen : Lubrizol tente d’éviter son procès
Lire sur reporterre.net
23 février 2021
La nouvelle piscine d’entreposage des combustibles usés d’EDF coûtera 1,25 milliard d’euros
Lire sur reporterre.net
23 février 2021
La Zad de Gonesse expulsée
Lire sur reporterre.net
22 février 2021
Israël souillé par une marée noire de grande ampleur
Lire sur reporterre.net
22 février 2021
Origine du Covid : les experts de l’OMS recommandent d’enquêter sur les visons et animaux à fourrure
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Grands Projets inutiles Transports

25 février 2021
Barbara Pompili : « Loi Climat : je n’accepterai aucune baisse d’ambition à l’Assemblée nationale »
Entretien
7 janvier 2021
Dans les Alpes, des professionnels renouent avec le savoir-faire de l’écoconstruction
Alternative
21 janvier 2021
Cinq propositions pour sortir la montagne du tout-ski
Tribune


Dans les mêmes dossiers       Grands Projets inutiles Transports