AU CINEMA - La forêt, de l’industrialisation aux alternatives

8 septembre 2018 / François-Xavier Drouet

Dans le film « Le Temps des forêts », le réalisateur François-Xavier Drouet propose un voyage au cœur de la sylviculture industrielle et de ses alternatives. Forêt vivante ou désert boisé, les choix d’aujourd’hui dessineront le paysage de demain. « Reporterre », partenaire du film, vous réserve une surprise.

  • Présentation du film par son producteur :

Symbole aux yeux des urbains d’une nature authentique, la forêt française vit une phase d’industrialisation sans précédent. Mécanisation lourde, monocultures, engrais et pesticides, la gestion forestière suit à vitesse accélérée le modèle agricole intensif.

Du Limousin aux Landes, du Morvan aux Vosges, Le Temps des forêts propose un voyage au cœur de la sylviculture industrielle et de ses alternatives. Forêt vivante ou désert boisé, les choix d’aujourd’hui dessineront le paysage de demain.

  • REPORTERRE est partenaire du film. Nous vous proposons de gagner 5 places de cinéma pour deux personnes ! Pour cela, il vous faut envoyer un mail à communication@reporterre.net avec pour objet « Concours Le Temps des forêts ». Le tirage au sort des cinq gagnants aura lieu jeudi 13 septembre, à 17 h. Nous les contacterons directement.
« Le temps des forêts », liste des villes et cinémas diffusant le film.



  • Le Temps des forêts, documentaire de François-Xavier Drouet, 2018, 1 h 43. Sortie le 12 septembre.



Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : le dossier de Reporterre sur les forêts

Première mise en ligne le 8 septembre 2018.



Documents disponibles

  « Le temps des forêts », liste des villes et cinémas diffusant le film.
21 septembre 2018
En Aveyron, la bataille contre le transformateur électrique entre dans une nouvelle phase
Info
19 septembre 2018
Il s’appelait Steffen. À Hambach, un blogueur militant chute mortellement lors de l’opération policière
Info
20 septembre 2018
À Strasbourg, François Ruffin apporte son soutien aux opposants au GCO
Reportage


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre