Genèse de la justice climatique mondiale

Durée de lecture : 1 minute

23 octobre 2015 / Olivier Godard

Des négociations internationales ont été lancées à la fin des années 1980 afin de prévenir le risque d’une « interférence dangereuse avec le système climatique de la planète ». Après des débuts convaincants, les États ont peiné à s’accorder sur l’ampleur et la répartition des efforts et sur l’architecture de l’action future. C’est dans un contexte très politisé entre Nord et Sud qu’a été posée depuis le début la question de la justice climatique mondiale (responsabilité des pays, droits à réparation et à compensation, partage équitable d’un « budget carbone » restreint).

Ce livre retrace les idées-forces et les oppositions sur deux plans : les conceptions avancées autour de la négociation climat ; la discussion parallèle en philosophie morale et politique. Il suit et discute les arguments. Il traque les fausses évidences de l’intuition, en particulier sur la responsabilité historique des pays. Il met finalement en lumière le caractère irréconciliable des conceptions cosmopolitiques et internationales de la justice mondiale.


La justice climatique mondiale, Olivier Godard, La Découverte, 128 p., 10 €.



Lire aussi : Justice climatique : la déclaration du Klimaforum à Copenhague

Source : La Découverte

THEMATIQUE    Climat
23 septembre 2019
Sous les lacrymogènes, la convergence entre mouvement climat et Gilets jaunes s’est opérée
Reportage
21 septembre 2019
Avec le sommet de l’ONU sur le climat, Antonio Guterres veut secouer les États
Info
25 juillet 2019
Éradiquer les punaises de lit, une véritable guerre des nerfs
Enquête


Sur les mêmes thèmes       Climat





Du même auteur       Olivier Godard