Journal indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité ni actionnaire, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info

Il arrête un avion pour lutter contre le changement climatique


Le 6 août, un citoyen a pénétré sur les pistes de l’aéroport Charles-de-Gaulle et a bloqué un avion d’Air France, afin de protester contre la destruction du climat de la planète.

Les scientifiques nous disent « pas plus de 1,5 t de CO2 par personne et par an pour ne pas détruire le climat de la terre ». Un seul aller-retour Paris-Montréal, par exemple, pollue l’atmosphère avec plus de 2,5 t par personne… en quelques heures. Si vous pensez que 2 + 2 = 4, alors il faut interdire cette machine immédiatement.

Pierre-Emmanuel Neurohr, qui a réalisé cette action, avait déjà été condamné le 2 juillet à 3 mois de prison avec sursis, suite à deux actions similaires, jugement dont il a fait appel. Malgré cette condamnation, il est retourné bloquer la machine la plus immorale qui soit au XXIe siècle.

D’après les informations disponibles, il est actuellement détenu en garde-à-vue à l’aéroport, avant d’être jugé mardi 7 août en comparution immédiate au tribunal de Bobigny.

Pour toute personne rationnelle qui s’informe sur le climat en 2012, la conclusion qui s’impose est claire. Les extrêmes climatiques – sécheresses et inondations, entre autres – vont provoquer la destruction de millions d’êtres humains. Et l’avion est la machine qui, par citoyen français, participe le plus à ce qui apparaît de plus en plus comme la préparation d’un génocide.


Recevoir gratuitement par e-mail les lettres d’info

Inscrivez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’inscrire
Fermer Précedent Suivant

legende