Les déboulonneurs en garde à vue

Durée de lecture : 1 minute

1er mars 2009 / Collectif des déboulonneurs de Paris



Les déboulonneurs luttent contre l’affichage publicitaire illégal. Lors de leur dernière action non-violente, six d’entre eux ont été placés en garde à vue et restent en rétention dimanche soir 1 mars.

Six membres du collectif antipublicitaire des Déboulonneurs ont été
placés en garde à vue samedi après-midi, suite à la 34è action de
barbouillage du collectif parisien.

Sous les yeux d’un public de 80 sympathisants venus en soutien, ainsi
que de 40 policiers et d’une dizaine de journalistes, ils avaient
inscrit des slogans antipublicitaires sur 3 panneaux de l’afficheur
Avenir (groupe JC Decaux), situés à hauteur du 53 boulevard de
Rochechouart, près du métro Pigalle (9è arr.).

Parmi les slogans inscrits, on pouvait lire : « VITRINE DU MENSONGE », « 
VIOLENCE ECONOMIQUE », « LEGITIME REPONSE », ou encore « 50x70 », qui
correspond au format maximal en centimètres revendiqué pour toutes les
affiches publicitaires.

L’action de désobéissance civile s’est déroulée dans un calme parfait,
Les barbouilleurs ont ensuite été conduits au commissariat de la rue du
Faubourg Saint-Honoré (8è arr., 01.53.77.62.20)

Après 20 heures de garde à vue, on ignore toujours le motif de leur
rétention.

En 34 actions menées depuis novembre 2005, c’est la première fois que
des barbouilleurs ne sont pas relâchés par la police à l’issue des 4
heures réglementaires d’interpellation.





Source : Collectif des déboulonneurs de Paris.

Info : http://www.deboulonneurs.org

1er août 2020
Agenda : les rendez-vous festifs, écolos et militants de l’été
Info
1er août 2020
EN BÉDÉ - L’avion, un secteur qui doit (beaucoup) décroître
Info
31 juillet 2020
Un été pour explorer
La vie de Reporterre




Du même auteur       Collectif des déboulonneurs de Paris