Journal indépendant, sans publicité, sans actionnaire, en accès libre, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info Logo Reporterre
Fermer

On réfléchit

Il y va fort, Tommy ! On n’est pas au bord de la plage... mais c’est vrai qu’on fait la pause de Reporterre, ce samedi, pour réfléchir. Eh oui, une grande journée où l’équipe se retrouve pour gamberger après quatre mois de travail intense où on n’a pas relâché la tension. Tout va bien, la nouvelle maquette est appréciée, on publie de belles infos, les finances sont saines - merci à toutes et à tous, c’est grâce à vous que Reporterre vit libre et indépendant, continuez à nous soutenir -, on a organisé de belles rencontres, on a publié le premier numéro Un de la revue papier...

Mais il faut réfléchir, ne pas être tout le temps le nez dans le guidon. Alors, hier vendredi et aujourd’hui samedi, on met tout à plat : que fait-on exactement ? comment travaillons-nous ? comment répartissons-nous les responsabilités des mille tâches à accomplir ? notre modèle économique est-il solide ? comment bien échanger avec les lecteurs et tous les amis de Reporterre ? nos axes rédactionnels sont-ils bien assurés ? sommes-nous cohérents dans ce que nous faisons avec les valeurs que nous portons ? Plein de fortes questions, qu’on va agiter dans une journée de bonne gamberge. Et si le soleil n’est pas aujourd’hui dans le ciel, il est bien dans nos têtes.

Avec vous : on ne vous le dit pas assez, mais on reçoit tous les jours des mots de soutien, d’amitié, d’encouragement. Ca nous fait chaud au coeur, on sait pourquoi on est là. Tiens, hier, Laurent, d’Angoulême, nous envoie ce petit mot :

Merci Laurent, merci à toutes et à tous, on ne lâche rien, on continue, et on vous tient au courant...

Recevoir gratuitement par e-mail les lettres d’info

Inscrivez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’inscrire
Fermer Précedent Suivant

legende