Paradis sous terre

Durée de lecture : 2 minutes

21 novembre 2012

Les Éditions Écosociété sont fières d’annoncer la parution de l’ouvrage Paradis sous terre. Comment le Canada est devenu la plaque tournante de l’industrie minière mondiale, d’Alain Deneault et William Sacher (préface de Richard Desjardins).

Le Canada est le refuge idéal de sociétés minières qui spéculent en Bourse et mènent à travers le monde des opérations controversées, voire criminelles.

Elles y trouvent un système boursier-casino favorable à la spéculation, des exonérations dignes d’un paradis fiscal, des mesures législatives canalisant vers elles l’épargne des citoyens, une diplomatie de complaisance soutenant ses pires desseins, ainsi qu’un droit taillé sur mesure pour la couvrir à l’étranger, comme sur le front de la critique intérieure.

En six chapitres d’une redouble efficacité, Alain Deneault et William Sacher retracent l’histoire du Canada et exposent comment cette ancienne colonie est devenue le paradis réglementaire et judiciaire d’une industrie évoluant hors de tout contrôle. Pillage, expropriations violentes de populations, pollution durable de vastes territoires sont le lot des pays qui subissent les méthodes de cette industrie aveuglément tournée vers le profit.

La Bourse de Toronto se révèle le pilier de ce système où s’enregistrent 60% des sociétés minières mondiales, des entreprises protégées par des politiques serviles. Grâce à un travail minutieux de recensement de sources internationales, les auteurs nous montrent comment le Canada, trop souvent présenté comme vertueux et pacifiste, est devenu la Suisse des mines.

..........................................................

Paradis sous terre. Comment le Canada est devenu la plaque tournante de l’industrie minière mondiale, Alain Deneault et William Sacher, Préface de Richard Desjardins, publié en France par Rue de l’Echiquier, 192 pages.

..................................................................

Alain Deneault est titulaire d’un doctorat de philosophie de l’Université de Paris-VIII et il est l’auteur de Noir Canada, de Offshore et de Faire l’économie de la haine (Écosociété).

William Sacher est titulaire d’un doctorat en sciences atmosphériques et océaniques de l’Université McGill. Il est actuellement doctorant en économie du développement à la Faculté latino-américaine de sciences sociales. Il est également coauteur de Noir Canada.



Source : Les Editions Ecosociété

Ecouter par ailleurs : Le Canada est-il un Etat voyou ?

Consulter aussi : La bibliothèque de Reporterre

21 novembre 2019
Dans le Nord, des élus locaux promeuvent le béton et l’étalement urbain
16 novembre 2019
La Maison des peuples ouverte à Paris XXe a été évacuée par la police
20 novembre 2019
Les plastiques sont-ils toujours toxiques pour les organismes marins ?