Rire de la catastrophe sans baisser les bras

Durée de lecture : 1 minute

24 décembre 2020 / Audrey Vernon



Un tour de force : dénoncer avec humour la situation dramatique dans laquelle nous nous trouvons tout en offrant des pistes pour y faire face.

  • Présentation du livre par son éditeur :

Si vous deviez écrire une lettre à votre futur bébé, que lui diriez-vous ?

Dans ce texte issu de son seule-en-scène Billion Dollar Baby, Audrey Vernon s’engage là où peu d’autres comédiens osent s’aventurer : dresser un tableau du désastre écologique et social en cours et mettre en relief les absurdités et les méfaits du système technocapitaliste.

S’adressant tour à tour au lecteur, à son mari milliardaire et à son enfant à naître, elle aborde avec bienveillance les problèmes de notre temps : la sixième extinction de masse, le changement climatique, la menace nucléaire, la privatisation de l’eau et la destruction de multiples cultures humaines au profit d’une seule civilisation marchande et planétaire, en particulier de sa classe dirigeante.

Audrey Vernon réalise ainsi un véritable tour de force : dénoncer avec humour la situation dramatique dans laquelle nous nous trouvons tout en nous offrant des pistes réflexives en vue d’y faire face.

À cet effet, le texte du spectacle est suivi d’une sélection de citations et d’extraits d’ouvrages qui viennent étayer son propos, et nous invitent à interroger le concept de civilisation, la notion d’État, et les effets et implications de la technologie


  • Billion Dollar Baby. Lettre ouverte à mon enfant à naître, d’Audrey Vernon, éditions Libres, 15 €.




Lire aussi : Audrey Vernon : « Le mode de vie capitaliste est incompatible avec la vie sur Terre »
22 janvier 2021
Label Haute valeur environnementale : un instrument au service de l’agriculture intensive ?
Info
23 janvier 2021
La presse locale agricole est sous le joug de la FNSEA
Info
22 janvier 2021
« Nous entrons dans un isolement où nous confondons la connexion avec le lien »
Entretien




Du même auteur       Audrey Vernon