15es rencontres d’Ecologie au quotidien, à Die (Drôme)

27 janvier 2017



« Soyons le changement que nous voulons voir dans le monde » Gandhi (1869-1948)

Les 15es Rencontres d’Écologie au Quotidien, en Drôme dans la Biovallée, du 27 janvier au 5 février 2017
À Die dans la Salle Polyvalente

La protection mutuelle, la possibilité d’atteindre un âge d’or et d’accumuler de l’expérience, le plus haut développement intellectuel et l’évolution positive des habitudes sociales, assurent le maintien des espèces, leur extension et leur évolution future. L’Entraide est un facteur de l’évolution ». Pierre Kropotkine 1902.

Édito
"Ce siècle fini a été dominé par la confluence de la science et de la technique au service du progrès. Des prouesses ont été réalisées dans moult domaines mais qu’en est-il du destin des humains et de celui de la planète ? Dans cette odyssée matérialiste, la violence de l’homme contre l’humain atteint des seuils désastreux et la nature subit des détériorations irréversibles. Ces constats rendent plus que jamais nécessaire et urgente une transition totale. Nous pensons que le XXIe siècle ne pourra advenir sans tenir compte du caractère " vivant, viable, vivable et vital " des réalités civilisationnelles, et sans les comportements et les structures qui témoignent de cette éthique. Les bons vœux, les incantations, les analyses et les constats ne suffiront pas. La première utopie est à incarner en nous-même. Les outils et les réalisations matérielles sont facteurs de changement que s’ils sont les œuvres de consciences ouvertes et généreuses sorties des pouvoirs, de la peur et de la violence. Les crises actuelles ne sont pas du qu’aux insuffisances matérielles. La crise est à débusquer en nous-même autant que dans les mécanismes économiques, dans cette intimité qui détermine notre vision du monde, notre relation aux autres et à la nature. Les choix quotidiens que nous faisons et les valeurs (Liberté, Egalité et Fraternité) que nous servons incarnent l’utopie que nous désirons construire. Un humain de conscience, de justice et de compassion, un être qui, avec son intelligence, son imagination, sa lucidité et ses mains rend hommage à la vie dont il est l’expression la plus élaborée, la plus subtile et la plus responsable. Pour le ‘bien vivre’ de toutes et tous"

Toutes les informations ici

Source ; courriel à Reporterre




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.
20 octobre 2017
Le jardin bio où les personnes en galère retrouvent de l’allant
Reportage
20 octobre 2017
Assez de LGV ! On a besoin de trains régionaux
Tribune
21 octobre 2017
En ce doux automne, les chataîgnes boguent et la vannerie est bucolique
Chronique


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre