4e Fête des Terres de Gonesse (Val-d’Oise)

Durée de lecture : 1 minute


Le samedi
19
septembre




Pour l’État et les élu.es locaux, rien n’y fait ! Malgré la fragilité de notre modèle économique, social et environnemental, la course au développement ne demande qu’à partir de plus belle. Le bétonnage des terres agricoles et l’accroissement prévisionnel du trafic aérien mondial, avec à la clé l’extension de l’aéroport de Roissy et la création d’un nouveau terminal, le « T4 », sont les signes d’une politique qui ne fait que s’exercer au détriment des habitant.es du territoire de la Plaine de France, de la région IDF et du climat.

C’est pourquoi, la 4e Fête des Terres de Gonesse est organisée conjointement par le CPTG (Collectif Pour le Triangle de Gonesse), Non au Terminal 4 et le collectif RN2GR , qui luttent ensemble pour un aménagement du territoire respectueux des habitant.es :

Contre une gare en plein champ, l’urbanisation sur 300 ha d’excellentes terres agricoles,

Pour la mise en œuvre des projets « Triangle » et « RISOME », avec des fermes expérimentales, de la formation aux métiers de la transition écologique, plus d’autonomie alimentaire - développés par l’association CARMA (Coopérative pour une Ambition Rurale et Métropolitaine d’Avenir.),

Contre un nouveau terminal « T4 » -et l’accroissement prévisionnel du trafic aérien (des milliers de vols supplémentaires),

Pour ne pas accroître la pollution et les nuisances sonores, pour une meilleure qualité de vie des habitante.es





Lire aussi : https://ouiauxterresdegonesse.fr/

Lieu : sur le Triangle de Gonesse
Accès :
http://ouiauxterresdegonesse.fr/wp-content/uploads/2018/10/Plan_acc%C3%A8s_parcelle_2018.pdf
Horaires : 10h00 - 22h00

22 septembre 2020
La betterave, cheval de Troie des néonicotinoïdes
Reportage
28 septembre 2020
Un an après Lubrizol, les Rouennais manifestent pour la vérité
Reportage
28 septembre 2020
À l’île Maurice, rébellion et autogestion contre la marée noire
Tribune