Média indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité, financé par les dons de ses lecteurs

A Barcelone, les indignés réoccupent la place de Catalogne

« Quelle plus grande menace pour le pouvoir en place qu’un peuple qui réfléchit ? »


Pour info, enfin, je vous fais passer les photos de la honte.
Vous y verrez des citoyens pacifiques se faire violenter impunément, qu’ils soient jeunes, vieux, homme, femme et même handicapé ! A faire circuler pour dénoncer ces agissements anti-démocratiques.

Comme vous l’aurez peut-être vu sur une des images, quelqu’un avait écrit ironiquement sur son carnet en Catalan : « quina feina i ben feta ! » ce qui signifie « quel travail bien fait ! ». Pour rappel, le prétexte officiel de cette descente de police de ce matin était de « nettoyer » la place de Catalunya en vue de la possible victoire du Barça demain à l’occasion de la finale de la Ligue des champions de foot. Pourtant, la ville est bien évidemment assez grande pour accueillir les possibles fêtards en d’autres endroits sans perturber les manifestations en cours.

Ceci n’est donc qu’un prétexte à une intervention policière qui visait tout simplement à « tuer » ce mouvement populaire qui dérange. Les plus dignes ont été les manifestants qui sont restés pacifiques malgré la rage qu’ils devaient resentir. La peur sans doute les aura aidé à résister dignement.

Desormais, c’est la joie dans tout le pays parmi ceux qui soutiennent ce mouvement puisque la place de Catalunya est de nouveau aux mains des manifestants qui sont de plus en plus nombreux et commencent déjà à se ré-organiser pour continuer leurs processus de réflexion. Sur place, il y a beaucoup de gens compétents dans beaucoup de domaines. De très bonnes idées peuvent en ressortir et c’est ce qui fait évidemment peur aux puissants qui répondent donc par la violence, ce que n’a pas fait le peuple beaucoup plus digne et intelligent que ces politiques corrompus intellectuellement. Car quelle plus grande menace pour le pouvoir en place qu’un peuple qui réfléchit ?

Pour finir, permettez-moi de dénoncer haut et fort l’intervention policière violente de ce matin [vendredi 27 mai]. Elle a véritablement bafoué les principes de base de la démocratie. Et je suis indigné par l’étroitesse intellectuelle des politiciens à refuser d’admettre leur incompétence à gérer une crise globale dont ils sont responsables et qui pourrait pourtant donner naissance à d’autres possibles. Les policiers de ce matin aussi brutaux furent-ils ne sont finalement que des pions répondant aux ordres.

Ainsi, la volonté de faire évacuer la place de Catalunya aura sans nul doute des répercutions. Ici, déjà plus de 10.000 personnes en quelques heures (30.000 maintenant !) réclament la destitution de Felip Puig, ministre de l’Intérieur de la Generalidad de Catalunia (le gouvernement Catalan) :
Miles de personas piden la dimisión fulminante de Felip Puig en internet

Nous vivons véritablement dans un monde qui se barbarise de plus en plus (répressions, manipulations d’informations, etc.). Pourtant c’est justement cette barbarisation qu’il faut éviter pour que les changements socio-économiques à venir affectent le moins grand nombre. Une chose reste certaine, nous sommes arrivés au bout d’un système qui ne représente plus que ceux qui le conçoivent. Une page est en train de se tourner en Europe...


📨 S’abonner gratuitement aux lettres d’info

Abonnez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’abonner
Fermer Précedent Suivant

legende