A Drucat, bataille contre l’usine aux cinq cents vaches

Durée de lecture : 2 minutes

13 avril 2013 / Novissen



Les habitants de Drucat, dans la Somme, s’opposent aux travaux de construction d’une usine qui enfermera cinq cents vaches pour produire du méthane.


Action commando vendredi matin d’une quinzaine de membres de Novissen pour s’opposer sur le terrain aux travaux qui s’intensifient à grande vitesse sur le site.

Nous n’avons pas eu le temps de prévenir les médias avant le départ pour cette action.

Les personnes présentes se sont mises devant les engins et tracteurs pendant un heure et ont « dialogué » avec M. WELTER et M. RAMERY, avertis et arrivés rapidement sur les lieux.

...............................................................

Le texte ci-dessous a été publié sur Reporterre le 2 mars 2013.

Un village picard résiste à l’usine à vaches

Pascale Solana (Reporterre)

Dans la Somme, les habitants se rebellent contre le projet d’une ferme géante de 500 vaches. Ils manifestent le 3 mars à Paris.

Eté 2011 : la population d’une petite commune de la Somme, à Drucat, au nord d’Abbeville, apprend l’installation prochaine de la plus grande ferme-usine de France dans son voisinage : un élevage laitier géant (qui donne son nom au projet, dit des "Mille vaches") qui sera associé à un méthaniseur de puissance industrielle, et mis en oeuvre par la société SCEA Côte de la Justice.

La lutte s’organise avec la création notamment de Novissen (acronyme de « NOs VIllages Se Soucient de leur Environnement », prononcez « nos vies saines ») une association qui depuis milite pour faire annuler ce projet jugé mettre « en péril la santé, la sécurité, l’environnement, l’emploi ». De plus « il pose la question de la condition animale et montre de façon évidente les dérives de tout un système ! »

Début 2013 : une décision préfectorale autorise le projet de ferme, mais avec 500 vaches. Novissen maintient sa position, arguant que les extensions futures ne sont pas exclues et qu’une exploitation de 500 vaches reste une exploitation géante et une forme d’élevage intensif. L’association attire aussi l’attention sur d’autres projets d’agrandissements d’élevages industriels (porcs, volailles) du secteur.

Aussi le 3 mars, Novissen, qui affiche de nombreux soutiens (EELV, Cap 21, FNE, Confédération paysanne…), a prévu de défiler à Paris, de la gare Montparnasse au Salon de l’agriculture dont ce sera le dernier jour, pour dénoncer les dérives de l’élevage industriel.






Source et photos : Courriel à Reporterre de Novissen

Lire aussi : Une ferme géante provoque la polémique dans la Somme

27 octobre 2020
À La Réunion, mobilisation pour sauver le « Ti coin charmant », un riche jardin côtier
Tribune
17 octobre 2020
« Pour éradiquer la pauvreté, il faut donner de l’argent aux pauvres »
Entretien
21 octobre 2020
Contre les Center Parcs « qui veulent remplacer la nature », les opposants se regroupent
Reportage




Du même auteur       Novissen