À LA TÉLÉ - Quand l’humain s’efface, le sauvage revient

Durée de lecture : 3 minutes

8 avril 2020 / Arte



Quand l’humain relâche son emprise, la vie reprend et avec elle, de vastes écosystèmes sont restaurés. « Le retour de la nature sauvage » est une série en trois épisodes diffusés à partir de ce mercredi sur Arte et Arte.tv.

  • Présentation de la série par son diffuseur :

Le retour de la nature sauvage
Série documentaire réalisée par Vincent Pérazio et Sarah Laîné
Coproduction : ARTE France, Bonne Pioche (France, 2019, 3x43mn)

Quand l’homme relâche son emprise, la vie reprend et avec elle, de vastes écosystèmes sont restaurés. Une exploration en trois volets de la renaissance de la nature.

  • Mercredi 8 avril 2020 à 18h10
    Disponible du 1er au 14 avril 2020 sur arte.tv
    Allemagne : du rideau de fer à la ceinture verte (réalisé par Vincent Pérazio)
    Au début des années 1950, les premiers barbelés se dressent entre la RDA et la RFA, les blocs de l’Est et l’Ouest, le communisme et le capitalisme. Depuis la fin de la guerre froide, le no man’s land créé par la chute du rideau de fer s’est mué en une réserve naturelle unique en son genre. Insectes, papillons, plantes rares, aigles à queue blanche, loutres, lynx… : un millier d’espèces menacées trouvent refuge dans ce corridor autrefois funeste, qui serpente entre champs, montagnes et forêts.
  • Mercredi 8 avril 2020 à 18h55
    Disponible du 1er au 14 avril 2020 sur arte.tv
    États-Unis : la renaissance des forêts de Nouvelle-Angleterre (réalisé par Vincent Pérazio)
    Dans le nord-ouest des États-Unis, la vaste Nouvelle-Angleterre est recouverte à 80 % par la forêt la plus dense du pays. Des milliers de kilomètres de vestiges de murs témoignent de l’histoire de ce territoire : ils ont été érigés pour délimiter des parcelles par les colons européens, qui ont décimé les bois avant de partir à la conquête de l’Ouest dans la seconde moitié du XIXe siècle. Castors, élans, ours noirs… : au fil du temps, la forêt s’est régénérée pour abriter une faune et une flore toujours plus abondantes.
  • Jeudi 9 avril 2020 à 18h15
    Disponible du 2 au 15 avril 2020 sur arte.tv
    États-Unis : la libération du fleuve Elwha (réalisé par Sarah Laîné)
    Dans l’État de Washington, le Parc olympique abrite l’une des forêts les plus humides de la planète, sillonnée par de nombreux cours d’eau, dont l’imposant fleuve Elwha. À l’aube du XXe siècle, la construction de deux barrages, en entravant son cours, ont perturbé la vie aquatique et terrestre. Au début des années 2010, après vingt ans de campagnes menées par la tribu amérindienne des Elwha et des défenseurs de l’environnement, leur destruction a permis à la vie de reprendre ses droits. Près de 350 millions de dollars ont été investis pour opérer ce démantèlement, favoriser le retour des saumons et la repousse de la végétation.

À voir également :

À l’écoute de la nature

Série documentaire de Jacques Mitsch

Coproduction : ARTE GEIE, Gedeon Programmes (France, 2019, 3x43mn)

Sur les traces de spécialistes de la communication animale, un surprenant voyage en trois parties à la découverte des sons de la nature.

Jeudi 9 avril 2020 à 19h00 Le mystère du poisson invisible
Vendredi 10 avril 2020 à 18h10 Le secret du fou volant
Vendredi 10 avril 2020 19h00 L’énigme du cri silencieux

Et du 02/04 au 07/06/2020 sur arte.tv





Lire aussi : Pour limiter les pandémies, les humains doivent « décoloniser le monde »
9 juillet 2020
Briser l’omerta : des journalistes bretons s’unissent face aux pressions de l’agro-industrie
Info
10 juillet 2020
EPR : la Cour des comptes étrille la filière nucléaire
Info
10 juillet 2020
Le 3 octobre, marchons sur les aéroports !
Tribune




Du même auteur       Arte