Journal indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité ni actionnaire, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info

A Sète, un projet au détriment des paysans palestiniens

Agrexco veut s’implanter à Sète pour favoriser l’importation de fruits et légumes d’Israël, y compris des territoires palestiniens colonisés illégalement.

La Confédération paysanne fait partie des organisations qui refusent l’implantation d’Agrexco, société d’import/export de fruits et légumes dont le capital est détenu à 50% par l’Etat israélien.

Ces produits proviennent tout autant des terres palestiniennes dont les paysans sont expulsés que de terres israéliennes, mais aucune traçabilité n’est appliquée sur ces produits, afin de masquer leur origine réelle ainsi que les conditions sociales de leur production.

Nous refusons la complicité politico-économique qui aboutirait à un soutien de la colonisation des terres de Palestine.
Nous refusons que le port de Sète soit la porte d’entrée de produits issus de politiques coloniales et exigeons que ce projet d’implantation soit abandonné.

La Confédération paysanne réaffirme la nécessité de soumettre les échanges commerciaux et les accords économiques à la primauté des droits de l’Homme et des droits des paysans.

La paix ne peut s’installer sur une politique de colonisation et la reconnaissance de deux Etats sur deux territoires avec des droits égaux, permettant à toutes les populations de vivre sont des bases incontournables à l’élaboration d’une paix durable dans cette région du globe.

📨 S’abonner gratuitement aux lettres d’info

Abonnez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’abonner
Fermer Précedent Suivant

legende