À quoi l’Île-de-France resssemblera-t-elle en 2050 ?

Durée de lecture : 1 minute

24 août 2020



L’Île-de-France va s’effondrer... et la vie y sera belle. À condition de prendre dès maintenant les mesures appropriées. Dans le livre « Le Grand Paris après l’effondrement », Agnès Sinaï, Yves Cochet et Benoît Thévard explorent les pistes pour construire une région plus résiliente.

- Présentation du livre par son éditeur :

Nous sommes en 2050. L’effondrement a entraîné une réorganisation de l’Île-de-France. Les flux de la mondialisation se sont considérablement réduits. Les hypermarchés ont disparu, les voitures aussi. C’est tout le système économique et politique qui a été repensé autour de la sobriété énergétique et des autonomies alimentaires.

Démographie, gouvernance, énergie, subsistance, transport : toutes les dimensions de la vie post-pétrole sont ici abordées sans concession. Un scénario inédit pour repenser l’Île-de-France à partir de l’idée biorégionale.

Cet ouvrage est issu de la recherche Biorégions 2050, l’Île-de-France après l’effondrement, commanditée par le Forum Vies Mobiles. En juillet 2019, Reporterre avait consacré un article à ce rapport inédit.

- Le Grand Paris après l’effondrement. Pistes pour une Île-de-France biorégionale. Agnès Sinaï, Yves Cochet, Benoît Thévard, éditions Wildproject, 148 p., 10 €.





Lire aussi : L’Île-de-France va s’effondrer... et la vie y sera belle
19 janvier 2021
Lettre du bocage : « Nous ne supportons pas d’être gouvernés par la peur »
Tribune
18 janvier 2021
VIDÉO — À Notre-Dame-des-Landes, un anniversaire sous le signe de la reconstruction
Reportages
18 janvier 2021
Les armes non létales, un mythe qui légitime les violences policières
À découvrir