AU CINÉMA - En Argentine, l’agriculture entre toxicité et alternative

Durée de lecture : 1 minute

9 avril 2019 / Fernando Solanas

Dans « Le Grain et l’ivraie », le sénateur et réalisateur argentin Fernando Solanas rencontre les populations locales de sept provinces. Agriculteurs et chercheurs lui racontent les conséquences d’une agriculture toxique. Au cinéma le 10 avril.

  • Présentation du film par son producteur :


Au cinéma le 10 avril 2019

Fernando Solanas voyage caméra au poing à travers sept provinces argentines à la rencontre des populations locales, d’agriculteurs et de chercheurs qui nous racontent les conséquences sociales et environnementales du modèle agricole argentin : agriculture transgénique et utilisation intensive des agrotoxiques (glyphosate, épandages, fumigations) ont provoqué l’exode rural, la déforestation, la destruction des sols mais aussi la multiplication des cas de cancers et de malformations à la naissance. Le récit de Fernando Solanas évoque aussi l’alternative d’une agriculture écologique en démontrant qu’il est possible de produire de manière saine et rentable des aliments pour tous, sans pesticides, pour reconquérir et préserver nos milieux naturels.

  • Reporterre est partenaire du film

  • Le Grain et l’Ivraie, film documentaire de Fernando Solanas, 2018, 1 h 37.

7 avril 2020
Crise sanitaire : les propositions se multiplient pour penser un après plus écologique
Alternatives
8 avril 2020
Après la crise, les salariés devront reprendre le pouvoir aux actionnaires
Tribune
8 avril 2020
Dans les quartiers populaires, les violences policières se poursuivent durant le confinement
Reportage