Action et discussions autour des énergies fossiles, à Volmerange-lès-Boulay (Moselle)

Durée de lecture : 1 minute


Le vendredi
19
août
au dimanche
21
août




Du 19 au 21 aout 2016
A Volmerange-lès-Boulay en Moselle

L’entreprise « la française de l’énergie » a déjà l’autorisation de forer dès septembre 2016 12 puits en vue de faire de l’exploration sur le « gaz de couche »

elle prétend à long terme exploiter le gaz de couche au moyen de 200 forages en Lorraine et 150 forages dans le Nord/Pas de Calais !!!

L’entreprise a demandé son introduction en bourse....

Les collectifs opposés à ces projets ont alors décidé de l’organisation de ce camp, non seulement pour amplifier la mobilisation contre ces projets mais aussi pour discuter autour des énergies fossiles et fissiles et des méfaits qu’occasionnent leur surexploitation dans le monde, tant sur les communautés humaines que sur l’environnement.

Construisons tous ensemble une résistance à ces projets et proposons des alternatives crédibles.

Pour enterrer ces projets inutiles et nuisibles, venez nous rejoindre pour trois journées d’actions, discussions autour des énergies fossiles et le monde qui les portent, ateliers et concerts.

Ramenez vos idées, vos pratiques, pelles, bêches, peintures, ou tout simplement votre bonne humeur et votre imagination.

Et plus largement, venez débattre avec nous des problématiques de la production d’énergie, des fossiles au nucléaire.

Venez participer aux ateliers pour présenter vos alternatives, vos solutions individuelles et collectives d’économies d’énergie, de la réorganisation de notre société qui permettrait une sobriété nécessaire à la poursuite de l’aventure humaine, dans des conditions acceptables.

En savoir plus : http://camplorraine2016.webnode.fr/

Source : Courriel à Reporterre




19 septembre 2020
Le traité Mercosur aurait des conséquences désastreuses pour l’Amazonie
Info
19 septembre 2020
Le cri des pauvres, le cri de la Terre, reconnaître l’altérité : une lecture chrétienne
Tribune
18 septembre 2020
« Les retenues d’eau aggravent la sécheresse, et la vulnérabilité de l’agriculture »
Entretien