Appel à mobilisation pour s’opposer à la Zac de Villeray, à Sénart

Durée de lecture : 1 minute


Le vendredi
6
novembre




Bétonnage massif, suppression de terres agricoles, disparition de ruisseaux, le risque de perte complète de la trame verte pourtant si nécessaire à la vie animale et végétale naturelle à protéger.
Ajoutons la pollution grandissante, une circulation déjà saturée sur l’ensemble des communes du territoire et la sécurité problématique ne manqueront pas d’augmenter. Le risque d’inondation avec l’écoulement des eaux pluviales et la détérioration de la pente menant à la Seine en passant par Saintry/Seine, évoque les intempéries du grand Sud-Est.
Saint-Pierre-du-Perray et les communes proches (Saintry-sur-Seine, Corbeil-Essonnes, Saint-Germain, Savigny-le-Temple, Nandy etc. ) seront impactées par ce nouvel urbanisme s’il devait voir le jour.
NE LAISSONS PAS FAIRE
Demandons un référendum local afin que les citoyens donnent leur avis.
Transformons le projet de la ZAC en concertation avec les habitants des communes concernées pour travailler sur des projets respectant l’humain et la nature avec une mixité sociale et écologique.
Repensons les logements en nombre et en qualité, projetons la création de jardins familiaux, d’une ferme agricole (pour distribution en circuit court) d’une cuisine centrale pour les établissements scolaires et sociaux en coopération intercommunale, d’un lycée qui fait cruellement défaut sur ce territoire rive droite de la Seine, etc…





Lire aussi : https://www.mesopinions.com/petitio...

C’est pourquoi nous lançons un appel à toutes et tous afin que la pétition circule dans les réseaux et donne envie de se battre et de construire ensemble notre environnement de demain.

Votre soutien et vos propositions nous permettront de présenter des projets répondant aux besoins des habitants de nos collectivités.

2 mars 2021
Avec Starlink, Elon Musk innove dans la pollution
Enquête
20 janvier 2021
Culture du café : la technologie contre les paysans
Tribune
15 janvier 2021
Sortir de l’élevage intensif pour échapper aux pandémies
Tribune