Adieu la « gauche »

Durée de lecture : 1 minute

24 janvier 2013 / Béatrice Turpin


Je n’ai jamais été communiste ou socialiste,
Mais maintenant je ne suis même plus « gauchiste ».
Face à Hollande et son équipe,
Je préfère de loin être extrêmiste,
Radicale, excentrique et grande-gueuliste,
Face aux médias, d’accord, j’abdique,
Même si la « gauche » et la droite ont fusionné
Se sont emmêlés dans leurs lacets,
OK, c’est bon, maintenant je le revendique,
Je suis extrêmistement décentrée.
Face à la finance et à son monde,
Je ne peux que gueuler, manifester,
Face à la capitulation immonde,
D’une « gauche » néolibéralistiquement métamorphosée,
D’accord, d’accord, je le revendique,
Je suis extrêmistement transformée.
J’aime trop le/les peuples et leurs divers droits,
Face à des pouvoirs collusionnistes qui veulent en faire leurs proies,
Je respecte trop le pouvoir de la nature et de l’univers,
Pour m’identifier à une « gauche » qui transgresse la loi,
Continuellement refuse la réalité de la terre.
Adieu la « gauche », je suis extrêmiste, je le revendique,
C’est officiel : je suis radicale, décentrée et excentrique,
Adieu la « gauche », la droite, le centre,
Tous les moutons agenouillés devant les riches de la finance,
Face à vous, c’est bien une révolution qu’il faut maintenant,
Assez de politesse, on enlève les gants,
Adieu la « gauche » establish-ment,
Songe d’une autre ère, je fiche le camp !




Source : Mediapart

Photo : Le Parti de gauche

Lire aussi : Comment la gauche s’est couchée devant les rapaces‏

18 juillet 2019
Élisabeth Borne, une « travailleuse acharnée » pas « écolo convaincue » au ministère de l’Écologie
Info
19 juillet 2019
Prespa, havre de nature sauvage au cœur des Balkans
Reportage
9 juillet 2019
Ceux qui aiment le raisonnement scientifique devraient être pour l’homéopathie
Tribune




Du même auteur       Béatrice Turpin