Journal indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité ni actionnaire, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info
Photographe dans les Vosges ©Mathieu Génon/Reporterre

Parce qu’informer sur le péril écologique est une priorité.

Reporterre publie quotidiennement,
en accès libre et sans publicité.
Le journal ne vit que des dons de lecteurs comme vous.

1 donateurs soutiennent Reporterre ce mois-ci.

Objectif de 12 000 donateurs

Soutenir Reporterre

American ecolo


Hélène Crié-Wiesner est installée aux Etats-Unis depuis 2000. La rédaction de l’hebdomadaire Politis demande alors à cette ancienne de La Gueule Ouverte et de Libération de tenir une chronique régulière sur l’écologie outre-Atlantique. A partir de 2007, ses réflexions et reportages sont mis en ligne sur le site Rue89, sous le titre « American Ecolo ». Un titre qu’elle a repris pour son livre.

La relecture (ou la découverte, pour ceux qui ne suivent ni Politis ni Rue89) de ces chroniques nous éclaire sur l’évolution d’un pays qui, inconscient des enjeux environnementaux au début de la décennie 2000, s’en est subitement soucié sous le choc de l’ouragan Katrina (2005) et du film d’Al Gore sur le changement climatique, « Une vérité qui dérange » (2006), avant de s’en éloigner à partir de 2009/2010 sous l’effet de la crise économique.

En chemin, Hélène Crié-Wiesner raconte par exemple l’indifférence de l’Amérique face à la viande possiblement contaminée par la maladie de la vache folle (janvier 2004), l’essor des maisons écologiques (décembre 2008) et des poulaillers urbains (janvier 2009) ou le retour du nucléaire (mars 2011).

Dans sa conclusion, la journaliste pointe l’erreur des associations écologistes qui ont trop misé sur le « cap and trade » (marché de permis d’émissions) pour lutter contre le changement climatique qui n’inquiète plus que 51 % des Américains en 2011, contre 66 % en 2008 (sondages Gallup). Mais, pour Hélène Crié-Wiesner, le fond du problème, c’est que les Américains « adorent leur manière de vivre vorace en énergie et en ressources naturelles » et rechignent à la mettre en cause. En cela (et même si le mode de vie européen est moins gaspilleur), sont-ils si différents de nous ?

….........................

American Ecolo, de Hélène Crié (éd. Delachaux et Niestlé), 192 pages, 16 €, 2011.


📨 S’abonner gratuitement aux lettres d’info

Abonnez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’abonner
Fermer Précedent Suivant

legende