Appel aux militants socialistes

Durée de lecture : 4 minutes

21 mars 2011 / Utopia

Utopia propose aux adhérent du Parti Socialiste de signer une pétition pour demander que se tienne une convention sur le modèle énergétique.
A partir de 5 000 signataires membres du PS, les statuts prévoient que la direction de ce parti doit tenir une Convention Nationale sur le sujet.


Appel aux militants socialistes :

Signez la pétition pour que le Parti Socialiste prenne (enfin !) position sur le nucléaire et plus largement sur le modèle énergétique

Utopia propose aux adhérent du Parti Socialiste de signer la pétition ci-dessous pour demander au PS l’organisation d’une convention sur le modèle énergétique (doit-on programmer une sortie du nucléaire ? Quels moyens pour réduire le recours aux énergies fossiles ?)

A partir de 5 000 signataires membres du PS, les statuts prévoient que la Direction du Parti Socialiste doit tenir obligatoirement une Convention Nationale sur le sujet.

........................................................

Le PS doit proposer un autre modèle énergétique !

Alors qu’une catastrophe nucléaire est en cours au Japon, catastrophe dont personne ne connaît aujourd’hui encore l’ampleur ;

Alors qu’une mobilisation sans précédent se produit sur notre territoire, de la Picardie à Midi-Pyrénées en passant par Rhône-Alpes ou Ile-de-France, pour s’opposer à l’exploitation du gaz et de l’huile de schiste ;

Alors qu’un projet d’exploitation d’hydrocarbures en eau profonde au large des côtes française se précise ;

il est plus que jamais nécessaire de changer notre modèle énergétique, dont les conséquences pour les hommes et la nature sont de plus en plus néfastes. La course folle de notre mode de production, notre aliénation à la croissance et à la consommation, la prééminence des profits des grands groupes énergétiques dans les choix publics entraînent le développement de techniques de production de plus en plus dangereuses.

La dangerosité du nucléaire est aujourd’hui connue de tous, et la catastrophe japonaise vient nous rappeler l’urgence d’une sortie de cette filière énergétique.

Les projets d’exploitation des gaz et huile de schiste menacent gravement les ressources en eau des territoires concernés : la technique de fracturation hydraulique utilisée réussissant l’exploit d’utiliser énormément d’eau tout en menaçant de pollution grave la ressource restante. Elle augmente également les risques de pollution de l’air, le trafic routier et l’utilisation de terres, agricoles ou non, tout en entravant les activités locales.

L’exploitation du pétrole en haute mer, qui pourrait se développer au large de la Guyane par un projet porté par Hardman, Shell et Total, repose sur le modèle « deepwater » qui a fait ses preuves en entraînant une marée noire dramatique dans le Golf du Mexique il y a moins d’un an !

Tous ces projets sont liés à une même cause : notre incapacité à penser un modèle de société délivré de la dépendance énergétique. Des solutions existent pourtant, comme le montre notamment le groupe d’experts Négawatts, pour sortir tout à la fois du nucléaire et de notre dépendance aux énergies fossiles.

C’est pourquoi nous, militants socialistes, demandons à notre parti de se prononcer clairement pour un autre modèle énergétique, sans énergie nucléaire et prévoyant une réduction drastique du recours aux autres énergies non renouvelables, tels que les combustibles fossiles. La sobriété, l’efficacité énergétique, la lutte contre le gaspillage et l’obsolescence, la relocalisation, le développement des énergies renouvelables à l’échelle des besoins locaux, sont des solutions crédibles qui sont déjà mises en œuvre avec succès dans un certain nombre de pays. Ces solutions permettrait de programmer une sortie concrète du nucléaire et rendrait possible cette forte réduction du recours aux énergies fossiles.

Dès aujourd’hui, le PS doit affirmer clairement le rejet des perspectives d’exploitation des hydrocarbures non conventionnels (gaz et huile de schiste, offshore profond, etc…) ; proposer un scénario de sortie du nucléaire, passant d’abord par un référendum sur la question, un moratoire sur tous les projets électronucléaires et la fermeture immédiate de tous les réacteurs ayant atteint ou dépassé les 30 ans de fonctionnement ; de constituer un pôle public de l’énergie.

Pour avancer dans ce sens, nous demandons la mise en place d’une convention nationale sur le modèle énergétique de la France, permettant un débat et un vote des militants sur le sujet.

Repenser l’ensemble de notre modèle énergétique est donc possible et réalisable, c’est aussi repenser notre modèle de société. Ce doit être l’ambition du Parti Socialiste !




Source : http://utopia.milkcreation.fr

Lire aussi : Peut-on sortir du nucléaire ?

14 novembre 2019
Le mystère de la mort d’abeilles près d’un champ expérimental de Bayer-Monsanto
14 novembre 2019
Une épicerie gratuite pour les étudiants qui ne mangent pas à leur faim
15 novembre 2019
Une taxe carbone « juste » pour concilier justice fiscale et écologie




Du même auteur       Utopia