« Archipel », au théâtre à Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne)

Durée de lecture : 1 minute


Le mercredi
11
mars
au jeudi
12
mars




Un homme d’une trentaine d’année au volant d’une voiture, sur une route gorgée d’eau. Dans un ultime acte de refus (ou d’abandon) Ulysse décide de décrocher. Ses mains quittent le volant et la voiture fonce maintenant dans le décor. Accident. Coma. Pour rester auprès de son frère, Pauline ne cesse de reporter son départ pour Athènes, où elle devait écrire sa thèse sur le Petit Âge Glaciaire, une catastrophe climatique du XIVe siècle. Lors de ses visites à l’hôpital elle rencontre Théo, jeune musicien de dix-neuf ans en quête d’absoluet Cécile, l’infirmière en charge des soins d’Ulysse. Puis la catastrophe se produit réellement et change les paradigmes de chacun.

Note de mise en scène :
Dès le début du travail sur Archipel, nous nous sommes rendu compte qu’un type de récit était prédominant et colonisait nos imaginaires de façon très virulente : celui de la catastrophe, intime ou collective, présente ou à venir. Une sensation omniprésente, comme si le monde répondait à l’intime ou l’intime au monde. Il nous semblait donc évident qu’une réflexion sur la catastrophe s’imposait. Mais nous ne voulions pas nous limiter au triste constat de celle-ci. Nous avons tenté de chercher à l’intérieur de cette sensation du monde ce qui nous sauve, ce qui nous permet de continuer à essayer de changer le monde, ce qui nous donne de la joie, de l’énergie et du courage.





Lire aussi : http://www.gareautheatre.com/specta...

Gare au Théâtre, 13 rue Pierre Sémard, 94400 Vitry-sur-Seine

3 juillet 2020
Réduire le temps de travail, une nécessité écologique
Tribune
4 juillet 2020
Des villes qui suffoquent, des politiques impuissants : témoignages de citadins
Tribune
3 juillet 2020
Sous la « vague verte » des municipales, le surprenant succès des listes citoyennes
Enquête