Bill Gates, la philanthropie au service des multinationales

Durée de lecture : 1 minute

20 mars 2019 / Lionel Astruc



Lionel Astruc, dans « L’art de la fausse générosité », montre comment les opérations philanthropiques de la fondation Bill et Melinda Gates s’apparentent à un outil au service des multinationales les plus nocives pour l’environnement, la santé et la justice sociale et parfois également au service des intérêts économiques de Bill Gates lui-même.

  • Présentation du livre par son éditeur :

Emblème de l’accumulation de richesses et géant de l’informatique, Bill Gates est devenu en quelques années une icône de la philanthropie. Mais en réalité ses opérations philanthropiques s’apparentent à un outil au service des multinationales les plus nocives pour l’environnement, la santé et la justice sociale et parfois également au service des intérêts économiques de Bill Gates lui-même.

Première publication sur ce sujet en France, ce livre en apporte la preuve en suivant, depuis leur source, les flux financiers qui alimentent les actions dites « caritatives » de la fondation Bill et Melinda Gates.


  • L’art de la fausse générosité. La fondation Bill et Melinda Gates, de Lionel Astruc, éditions Actes Sud, mars 2019, 128 p., 13 €.



11 juillet 2020
Pièges à lapin, plantes comestibles et purificateurs d’eau : j’ai suivi un stage survivaliste
Reportage
9 juin 2020
Malgré le Covid, la santé environnementale reste aux oubliettes
Enquête
10 juillet 2020
En Allemagne, le militant Loïc Schneider condamné à trois ans de prison
Reportage




Du même auteur       Lionel Astruc