Bill Gates, la philanthropie au service des multinationales

Durée de lecture : 1 minute

20 mars 2019 / Lionel Astruc

Lionel Astruc, dans « L’art de la fausse générosité », montre comment les opérations philanthropiques de la fondation Bill et Melinda Gates s’apparentent à un outil au service des multinationales les plus nocives pour l’environnement, la santé et la justice sociale et parfois également au service des intérêts économiques de Bill Gates lui-même.

  • Présentation du livre par son éditeur :

Emblème de l’accumulation de richesses et géant de l’informatique, Bill Gates est devenu en quelques années une icône de la philanthropie. Mais en réalité ses opérations philanthropiques s’apparentent à un outil au service des multinationales les plus nocives pour l’environnement, la santé et la justice sociale et parfois également au service des intérêts économiques de Bill Gates lui-même.

Première publication sur ce sujet en France, ce livre en apporte la preuve en suivant, depuis leur source, les flux financiers qui alimentent les actions dites « caritatives » de la fondation Bill et Melinda Gates.


  • L’art de la fausse générosité. La fondation Bill et Melinda Gates, de Lionel Astruc, éditions Actes Sud, mars 2019, 128 p., 13 €.

8 janvier 2020
En Australie, « même des forêts tempérées partent en fumée »
Entretien
21 janvier 2020
Une forêt exceptionnelle du Gard décimée pour fournir du bois de chauffage
Tribune
21 janvier 2020
Les feux menacent la santé mentale des Australiens
Info




Du même auteur       Lionel Astruc