Bill Gates, la philanthropie au service des multinationales

Durée de lecture : 1 minute

20 mars 2019 / Lionel Astruc



Lionel Astruc, dans « L’art de la fausse générosité », montre comment les opérations philanthropiques de la fondation Bill et Melinda Gates s’apparentent à un outil au service des multinationales les plus nocives pour l’environnement, la santé et la justice sociale et parfois également au service des intérêts économiques de Bill Gates lui-même.

  • Présentation du livre par son éditeur :

Emblème de l’accumulation de richesses et géant de l’informatique, Bill Gates est devenu en quelques années une icône de la philanthropie. Mais en réalité ses opérations philanthropiques s’apparentent à un outil au service des multinationales les plus nocives pour l’environnement, la santé et la justice sociale et parfois également au service des intérêts économiques de Bill Gates lui-même.

Première publication sur ce sujet en France, ce livre en apporte la preuve en suivant, depuis leur source, les flux financiers qui alimentent les actions dites « caritatives » de la fondation Bill et Melinda Gates.


  • L’art de la fausse générosité. La fondation Bill et Melinda Gates, de Lionel Astruc, éditions Actes Sud, mars 2019, 128 p., 13 €.



19 septembre 2020
Le traité Mercosur aurait des conséquences désastreuses pour l’Amazonie
Info
18 septembre 2020
« Les retenues d’eau aggravent la sécheresse, et la vulnérabilité de l’agriculture »
Entretien
19 septembre 2020
Le cri des pauvres, le cri de la Terre, reconnaître l’altérité : une lecture chrétienne
Tribune




Du même auteur       Lionel Astruc