CINÉMA - Femmes, ouvrières, bangladaises : un récit palpitant de la lutte pour leurs droits

Durée de lecture : 1 minute

26 novembre 2019 / Rubaiyat Hossain

Rubaiyat Hossain, dans « Made in Bangladesh », raconte le combat pour leurs droits d’un groupe d’ouvrières de l’industrie textile. Au cinéma le 4 décembre. Reporterre, partenaire du film, vous permet de gagner deux places de cinéma.

  • Présentation du film par son diffuseur :

Shimu, 23 ans, travaille dans une usine textile à Dacca, au Bangladesh. Face à des conditions de travail de plus en plus dures, elle décide avec ses collègues de monter un syndicat, malgré les menaces de la direction et le désaccord de son mari. Ensemble, elles iront jusqu’au bout.

  • Avec : Rikita Nandini Shimu, Novera Rahman, Deepanwita Martin, Parvin Paru, Mayabe, Mostafa Monwar
  • La réalisatrice : Rubaiyat Hossain est une jeune cinéaste bangladaise. Son premier long métrage, Meherjaan, est controversé. Il raconte l’histoire d’amour entre un soldat pakistanais et une femme bangladaise et a été interdit au cinéma une semaine après sa sortie. La cinéaste est engagée dans des ONG autour du droit des femmes et de la sexualité.

Film en partenariat avec Reporterre

  • Jusqu’au 30 novembre gagnez deux places pour aller voir le film. Pour cela envoyez un courriel à communication@reporterre.net avec en objet : « Je participe au jeu MADE IN BANGLADESH ». Les gagnants du tirage au sort seront contactés le 2 décembre.



  • Made in Bangladesh, film de Rubaiyat Hossain, 2019, 1 h 30.

8 janvier 2020
En Australie, « même des forêts tempérées partent en fumée »
Entretien
18 janvier 2020
Au Sénégal, les populations se mobilisent contre un projet de port à conteneurs
Reportage
20 janvier 2020
Les activités industrielles causent de plus en plus de séismes
Info