Campagne de Margeride, la banalisation

Durée de lecture : 3 minutes

25 avril 2010 / Michel Cogoluègnes

Le député (UMP) de la Lozère, Francis St Léger, vitupère les écologistes et milite, entre autres, pour que tous les véhicules à moteur puissent emprunter les chemins. Ca sera si bien quand ici sera comme partout...


A Francis Saint-Léger

Monsieur le Député,

En ce beau matin de printemps, au cœur de cette Margeride en partie massacrée, je viens de découvrir avec stupéfaction vos propos tenus lors de l’AG des chasseurs.

S’il est vrai «  que nos ancêtres avaient construit des chemins pour entretenir les campagnes », nos contemporains « exploitants  » agricoles en suppriment bon nombre, à leur propre guise, pour faire de grandes prairies en monoculture de pissenlit bien azoté, de très grandes fermes et des villages désertés. Alors là, le quad devient indispensable pour aller chercher les vaches ! Bien sûr, des vaches écornées.
Mais comme il n’y a pas assez de pissenlit pour les vaches, on rase les bois pour faire encore plus de prairies artificielles, et ces bois vont alimenter "le réseau chaleur " de l’écoville de Mende dont l’écomaire vient de recevoir la médaille du développement durable pour cette économie d’artifices. On est vraiment à côté de la plaquette... de bois !

Et au milieu de cette future Beauce Margeridienne, de ces étendues nues, les arbres de bord de route sont devenus des intrus. Il faut raser ! 21 arbres sont en attente d’abattage depuis 3 mois entre Rieutort et la Villedieu. Il paraît qu’ils sont « accidentogènes » !

Mais après, par « principe de précaution » il faudra aussi combler les fossés, puis supprimer les clôtures, puis finalement supprimer les voitures...

Et comme il y a moins d’arbres, mince ! il faut mettre des jalons pour la neige. Mais comme il faut toujours faire vite, on retire les jalons. Mince ! il reneige et on ne perçoit
plus les bas cotés de la route. Et c’est l’accident ! C’est sans fin...

Et les éoliennes ? Vous faisiez partie de la commission qui, entre autres, dans son rapport du 31 mars 2010 vient de conclure au bout de 115 pages qu’il faut faire des schémas régionaux de l’éolien, qui eux, avaient été décidés en février 2009... et qu’il faut implanter les éoliennes à plus de 500m des habitations. N’y avait-il pas déjà des
jurisprudences pour cela ? Combien a coûté ce rapport ? Malgré votre présence dans cette commission vous auriez pu soutenir l’amendement Carayon* comme votre collègue Pierre Morel qui le soutenait pour le Parc naturel régional de l’Aubrac. Il a eu au moins ce mérite, même s’il se refuse, selon ses dires, à parler de ce sujet, « car on se fâche avec tout le monde ».

Il ne reste plus qu’à faire la 2e autoroute, planter des éoliennes comme un champ de poireaux, installer un Macdo à Marvejols et à St-Chély, et la boucle est bouclée. Cela serait un bel exemple de « biodiversité » moderne, et nous serions enfin comme tout le monde !

Que faites-vous pour arrêter le massacre actuel de la Margeride ? Peut être ne le voyez-vous pas ? Ne serait t-il pas plus judicieux de s’atteler au PNR de la Margeride plutôt que de faire de la démagogie à l’AG des « chasseurs-électeurs ».

Heureusement, la planète Terre est une rebelle, elle ne se laisse pas faire. Un sacré coup de chapeau à son volcan Eyjafjöll qui cloue au sol tous ces voyageurs pollueurs. Ah c’est rigolo de voir çà ! Au moins il nous permet de redécouvrir le train.

Un « radical- écolo » qui aime les grives sur canapé et le lièvre en civet... tués par de vrais chasseurs et non par une armée de Rambos qui traquent le sanglier avec portables, motos et 4x4 comme cela se voit fréquemment ici.

...............................................

Note

* Cet amendement donnera ainsi au préfet les moyens d’exclure, le cas échéant, les zones de développement de l’éolien terrestre d’un parc naturel régional ou national.

------------------------------------------------



Source : Article publié dans la Lozère nouvelle du 16 avril 2010 et envoyé à Reporterre par son auteur.

L’auteur :
Michel Cogoluègnes est membre des Robins des Bois de la Margeride, et vit en Lozère.

Contact : lesrobins (at) viveole.com

Lire aussi : Non au massacre durable en Lozère http://www.reporterre.net/spip.php?...

18 juillet 2019
De l’urgence de débattre au sein du mouvement écologiste
Édito
18 juillet 2019
Élisabeth Borne, une « travailleuse acharnée » pas « écolo convaincue » au ministère de l’Écologie
Info
19 juillet 2019
Prespa, havre de nature sauvage au cœur des Balkans
Reportage




Du même auteur       Michel Cogoluègnes