Chaîne humaine contre le nucléaire

Durée de lecture : 2 minutes

8 mars 2014

Main dans la main pour un avenir sans nucléaire.
Chaîne humaine à Fessenheim
Dimanche 9 mars


La réaction en chaine humaine a besoin de vous pour développer son action.

Tout d’abord une association loi 1901, indépendante de tout pouvoir économique, politique et religieux. Nous sommes des citoyens de la vallée du Rhône, zone la plus nucléarisée de France et du monde (14 réacteurs). Bouleversés et très inquiets depuis la catastrophe de Fukushima, nous avons commencé par organiser des petites chaînes pacifiques.

Puis l’idée de la grande chaîne Lyon Avignon qui a rassemblé 60 000 personnes s’est mise en place, au cours de l’organisation, les mouvements nationaux (le réseau et Greenpeace) nous ont rejoints à mi chemin, ce qui a permis de donner un coup d’accélérateur à la préparation de cette journée.

L’idée de la chaîne dans la vallée du Rhin du 9 mars 2014 est dans le même esprit. Rassembler tous les citoyens européens qui ne veulent plus vivre avec cette épée de Damoclès. Maintenant nous sommes une association indépendante au niveau national. L’association engage pacifiquement une lutte nationale et internationale pour l’arrêt du nucléaire civil et militaire le plus rapidement possible.

La création de l’association « réaction en chaîne humaine » (R.E.C.H.) nous semble nécessaire pour développer un nouvel esprit citoyen vers l’évolution d’une démocratie plus directe. Nous voulons travailler avec tous les collectifs, associations, grands réseaux et partis ; d’Europe et du monde, qui ont pour objectif une démocratie vers le changement énergétique écologique.

Des solutions existent pour la production d’énergies renouvelables, il manque la volonté politique. La France et l’Espagne ont le soleil et le vent. Les pays nordiques comme par exemple l’Allemagne et le Danemark ont le vent et l’eau.

Créer un réseau Européen est possible pour équilibrer les pics de consommation d’électricité sans avoir besoin du nucléaire. Nous voulons un meilleur avenir pour nos enfants et les générations futures.

Nous allons poursuivre l’organisation de grandes chaînes humaines pacifiques avec les organisations qui voudront bien nous soutenir. Dans cette lutte, le rassemblement des citoyens du monde sera notre force et notre pouvoir.



Source : Réaction en chaîne humaine

Voir par ailleurs Les événements de Reporterre

19 septembre 2019
Week-end féministe à Bure : « Le nucléaire est un monstre du patriarcat »
Entretien
18 septembre 2019
Les travailleurs sous-traitants du nucléaire en grève car « la sécurité se dégrade »
Entretien
27 août 2019
Au Camp Climat, plus de militants et plus déterminés
Reportage