Changer notre regard sur les insectes

26 juillet 2018 / Joanne Elizabeth Lauck

Joanne Elizabeth Lauck, dans « À l’écoute des insectes », interroge notre relation à ce microcosme, nous invitant à dépasser la relation antagoniste que nous entretenons avec ces animaux sans lesquels les humains ne pourraient pas vivre.

  • Présentation du livre par son éditeur :

Joanne Elizabeth Lauck présente une perspective psychologique et spirituelle unique sur les insectes et interroge notre relation à ce microcosme. L’Indien Sioux Élan noir n’a cessé d’insister, tout au long de sa vie, sur la grande unité du monde des vivants, expliquant « qu’on devrait porter attention à la plus insignifiante des petites bêtes qui rampent, car elle détient peut-être une leçon précieuse pour nous ; et même la plus infime des fourmis peut souhaiter communiquer avec un être humain ».

Joanne E. Lauck va encore plus loin dans cette direction en explorant l’intimité des liens qu’entretiennent les humains avec les insectes : mouches, fourmis, moustiques, cafards, scarabées, coléoptères, papillons et abeilles. La question centrale qui sous-tend tous ses chapitres, est l’attitude psychique et spirituelle à adopter vis-à-vis des insectes. Ces derniers appartiennent au même ordre social et biologique que nous et nous ne pouvons vivre sans eux. Pourtant, notre regard sur les insectes, tant intellectuel qu’affectif, manque singulièrement d’approbation. Nous avons commencé par nier le rôle positif que jouent les insectes dans le fonctionnement global de la planète et, dans cette attitude de rejet, nous considérons en guerre contre les insectes. Jusqu’où irons-nous dans le processus de suppression d’espèces ?

Dans ce livre passionnant, riche de références mythologique, ethnologique et scientifique, Joanne E. Lauck nous invite à échanger cette posture d’antagonisme généralisé contre une attitude de discernement pour découvrir tout un univers de beauté, d’habileté, de communication, un monde où le génie de l’adaptation dépasse de très loin tout ce que nous, les humains, serons jamais capables d’accomplir.


  • À l’écoute des insectes. Les voix de l’infiniment petit, de Joanne Elizabeth Lauck, éditions Souffle d’or, mars 2018, 408 p., 22 €.



Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.
20 octobre 2018
À Marseille, La Plaine s’embrase contre la coupe des arbres
Reportage
19 octobre 2018
Dans le sud de l’Italie, des petits villages résistent face à un gazoduc géant
Reportage
18 octobre 2018
Quelles entreprises françaises continuent d’investir dans le charbon ?
Une minute - Une question


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre