Colloque en Bretagne sur le foncier

Durée de lecture : 1 minute

3 décembre 2013 / par Villalard



Mardi 3 décembre, colloque régional sur le thème : « Le foncier agricole en Bretagne : une ressource sous tension. Quels enjeux ? Quelle régulation ? »
Lycée agricole de La Touche, à Ploërmel (56).


L’Association régionale pour l’agriculture paysanne (ARAP) organise le mardi 3 décembre, au lycée agricole de La Touche, à Ploërmel (56), un colloque régional sur le thème :

« Le foncier agricole en Bretagne : une ressource sous tension
Quels enjeux ? Quelle régulation ? »

Ressource convoitée, le foncier est au cœur des préoccupations de l’agriculture bretonne. La concurrence pour son accès s’accroît, tant avec des usages non agricoles qu’au sein même du monde agricole.

En partenariat avec l’INRA de Rennes, l’Association régionale pour l’agriculture paysanne (ARAP) a initié le projet de recherche LienOSol afin d’étudier les besoins en foncier des exploitations agricoles bretonnes et de décrire, par une modélisation du marché foncier agricole, les évolutions structurelles possibles de l’agriculture régionale selon différents scénarios.

A partir des premiers résultats de cette étude et des questions qu’elle soulève, nous avons souhaité compléter ce travail en associant, dans une journée commune de réflexion, agriculteurs, chercheurs, élus et acteurs locaux du milieu agricole et rural.

La matinée sera l’occasion d’un état des lieux, de l’Europe jusqu’à la Bretagne, des prix des terres et de leurs déterminants.

L’après-midi, nous nous intéresserons aux enjeux du foncier agricole pour le territoire breton et, sur fond de Loi d’Avenir Agricole, nous réfléchirons aux outils de gestion du foncier : faut-il les faire évoluer ? En inventer d’autres ?

Voir programme et bulletin d’inscription (PDF)





Source : Confédération paysanne

Voir par ailleurs Les événements de Reporterre

29 septembre 2020
Loi Asap : le gouvernement continue à défaire le droit de l’environnement
Info
28 septembre 2020
« Le Covid ne doit pas étouffer nos luttes » : à Paris, des activistes écolos ont occupé une place
Reportage
28 septembre 2020
À l’île Maurice, rébellion et autogestion contre la marée noire
Tribune


Du même auteur       Villalard