Comment l’éducation au développement durable changera le monde (ou pas)

Durée de lecture : 1 minute

3 mai 2012 / par villalard

Vendredi 4 mai au Grand Parquet, à Paris


Peut-on dépasser le capitalisme avec les deux principaux outils à notre disposition : l’économie de marché et la démocratie ? En conquérant le pouvoir, amènera t-on un système meilleur ? Faut-il raisonner avec les dispositifs traditionnels de militantisme alors qu’ils semblent s’écrouler les uns après les autres ? Dans un climat de crises, alors qu’on se laisse gagner par le sentiment d’impuissance : résister c’est créer, donner envie, parce qu’il faut qu’il y ait quelque chose de désirable, de positif pour dépasser le capitalisme.

De la Jamaïque à la Bretagne en passant par le Pérou et l’Essonne, j’ai cherché la Voie, j’ai rencontré des Guides, je me suis fait Prophète, et je suis devenu Imposteur en CDI. Cette conférence en forme de one-man show est le récit initiatique de la quête d’un jeune utopiste ou comment l’éducation au développement et à la solidarité internationale changera le monde (ou pas...?!).

...............................

Une conférence gesticulée de Alec Somoza, vendredi 4 mai à 19 h

Au Grand Parquet, 20 bis rue du Département, 75018 Paris.




Source : Courriel à Reporterre

Info : Le programme des conférences gesticulées au Grand Parquet

Consulter aussi : La bibliothèque de Reporterre

15 octobre 2019
Dans l’Indre, il pleut mais la sécheresse demeure
Reportage
15 octobre 2019
Lubrizol : des analyses rassurantes, mais insuffisantes
Enquête
27 août 2019
Au Camp Climat, plus de militants et plus déterminés
Reportage


Du même auteur       villalard