Comment nous résistons à Monsanto

Durée de lecture : 1 minute

10 mars 2014

Conversations avec Jacques Dandelot, faucheur volontaire d’OGM


« Les Faucheurs volontaires », c’est le nom qu’ont choisi à partir de 2003 des milliers de citoyens entrés en désobéissance civile contre les cultures transgéniques. Des dizaines d’études scientifiques ont en effet prouvé que les O.G.M. (Organismes génétiquement modifiés), en manipulant la nature, représentent un immense risque pour notre santé et notre environnement.

Jacques Dandelot est l’un de ces Faucheurs volontaires : avec ses camarades, il neutralise des parcelles de champs cultivées avec des semences O.G.M. Ce n’est pas chose facile et les sanctions juridiques ne sont pas rares. Mais il revendique ces actions clandestines, dont il explique le bien-fondé : empêcher les géants de l’agro-alimentaire, la multinationale Monsanto en tête, de dégager des super-profits en « piratant le vivant » et de jouer avec notre nourriture et l’avenir de nos enfants.

Jacques Dandelot, dans cette conversation avec son ami journaliste Christian Moretto, laisse transparaître sa révolte innée contre toute atteinte à nos libertés. Préfacé par José Bové, ce livre est un plaidoyer pour une agriculture paysanne, respectueuse de notre environnement.


Comment nous résistons à Monsanto, Conversation avec Jacques Dandelot, préface de José Bové, Editions Le Vent se Lève, 112 pages, 10 euros



Source : Editions Le Vent se Lève

Voir par ailleurs Les événements de Reporterre

27 février 2020
Partir à la retraite, le casse-tête des agriculteurs
Reportage
27 février 2020
Quand des villes refusent d’être vendues à des multinationales
À découvrir
26 février 2020
Pesticides : le Conseil d’État appelé à trancher la question de l’épandage
Info