Conférence à Paris sur l’agriculture urbaine, de Paris à Nairobi

26 janvier 2017



Conférence "Techniques d’Agriculture Urbaine, de Paris à Nairobi’’
le jeudi 26 janvier, de 18h30 à 20h30, suivie d’un cocktail et d’une exposition photos

Interventions de
Christine Aubry - Responsable Agricultures Urbaines INRA - AgroParisTech
Antoine Juvin – Responsable technique et scientifique de Cultures en Ville
Bader Mahaman - Référent Agriculture Durable à Action Contre la Faim
Julie Mayans - Référente Technique Sécurité Alimentaire à Solidarités International

Jeudi 26 Janvier à 18h30
Au Centre Claude Bernard d’AgroParisTech
16 rue Claude Bernard - 75005 Paris
Métro Censier Daubenton, Ligne 7

Les ONG sont de plus en plus confrontées à des interventions en milieu urbain et la promotion de l’agriculture urbaine est une des solutions pour répondre au défi de l’insécurité alimentaire dans les villes des pays du « Sud ». En parallèle, des initiatives similaires fleurissent dans de nombreuses villes du « Nord ». En collaboration avec AgroParisTech, Solidarités International organise la conférence « Techniques d’Agriculture Urbaine, de Paris à Nairobi » le 26 janvier 2017 au centre Claude Bernard à 18h30. Conférence suivie d’un cocktail autour d’une exposition photos sur l’agriculture urbaine au nord et au sud.

Selon la FAO, environ 15% de la production alimentaire mondiale est produite en zone urbaine et approvisionne 700 millions de citoyens urbains, soit presque un quart de la population urbaine mondiale. Dans un contexte d’urbanisation croissante, des projets d’agriculture urbaine individuels, collectifs, publics, privés voient ainsi le jour dans de nombreux pays, pour des raisons autant économiques que sociales et environnementales. Avec des prévisions 2050 de deux tiers de la population mondiale qui vivra en milieu urbain, il est crucial de soutenir le développement de l’agriculture urbaine.

Adapter la réponse humanitaire au contexte

Les contextes d’intervention humanitaire deviennent de plus en plus urbains et Solidarités International, comme les autres acteurs humanitaires doivent adapter leurs réponses de sécurité alimentaire à cette nouvelle donne. Mais il en est de même pour les villes des pays industrialisés, où l’accès à une alimentation diversifiée n’est pas toujours facile pour les plus vulnérables et dès lors l’agriculture urbaine peut favoriser cet accès. Ce type d’agriculture, au-delà de son intérêt alimentaire, permet aussi de dégager des impacts sociaux, environnementaux, économiques, etc.

Le sac potager, une solution innovante et peu coûteuse

Solidarités International développe depuis 2008 une technique maraichère adaptée aux espaces restreints : le sac potager. Cette innovation bon marché a eu des résultats très encourageants et présente des potentialités de réplication importantes, au Sud comme au Nord. Elle a été testée par l’ONG des bidonvilles de Nairobi aux camps de réfugiés en Thaïlande, au Cameroun, ou encore au Myanmar. Le sac potager est une technique d’agriculture verticale car on y cultive des légumes sur le dessus du sac mais également sur les côtés. Le sac permet également de retenir l’humidité et donc d’économiser l’eau pour l’irrigation, une denrée pas toujours très accessible en milieu urbain.




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.
22 mai 2017
L’absurde retard de la France dans l’énergie solaire
Tribune
23 mai 2017
Des Amérindiens accusent la BNP et la Société générale de soutenir des projets polluants
Info
22 mai 2017
Le combat tranquille d’un paysan pour la liberté des semences
Alternative


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre