Contre la publicité télévisée visant les enfants

Durée de lecture : 1 minute

21 mars 2009 / Mouvement pour une alternative non-violente



La publicité télévisée destinée aux enfants conditionne ceux-ci et les aliène. Un mouvement est lancé pour demander son abolition, comme en Suède.

Comment un jeune enfant peut-il résister aux spots publicitaires qui lui vantent sans arrêt des jouets, des sodas pétillants, des crèmes onctueuses, des vêtements de marque, le téléphone portable dernier cri… ? Non seulement le jeune enfant ne fait pas la différence entre la réalité et la fiction, mais il ne comprend pas la finalité commerciale des publicités qui le matraque pour le formater - jusqu’à 60 spots le mercredi matin ! Ces publicités dictent à l’enfant des comportements auxquels ses parents vont être confrontés : tyrannie des marques, grignotage, obésité, perte des valeurs… La publicité à la télévision nuit gravement à la santé et à l’éducation.

Je signe cette pétition nationale car j’exige des pouvoirs publics une loi, avec décret d’application, qui interdise toute publicité destinée aux enfants de moins de 12 ans. Une telle loi existe déjà en Suède, pour les chaînes du service public et les chaînes commerciales. Pourquoi pas aussi en France ?

Je réclame une loi française qui, inspirée de celle en Suède, spécifie les trois points suivants :

Sont interdites à la télévision toutes les publicités destinées aux enfants de moins de 12 ans, sur les chaînes du service public comme sur les chaînes commerciales.

Sur toutes les chaînes, les publicités destinées aux adultes ne peuvent suivre ou précéder les émissions pour les enfants que dans un délai d’au moins 15 minutes.

Il est interdit de faire jouer à un enfant un rôle de premier plan dans tout spot publicitaire. Le simple recours à des éléments thématiques renvoyant à l’enfance (voix, rires, etc.) est proscrit.





Source : http://www.nonpubenfants.org/

18 septembre 2020
« Les retenues d’eau aggravent la sécheresse, et la vulnérabilité de l’agriculture »
Entretien
18 septembre 2020
Avec le projet de contournement de Montpellier, la voiture reste reine
Reportage
18 septembre 2020
La folie des projets routiers continue, malgré de farouches luttes locales
Info