50 %
Objectif 30 000 €

« Crises » ou fin d’un modèle de société ? L’effondrement du monde en question

30 mars 2016 / Renaud Duterme



Et si notre civilisation était au bord de l’effondrement ?

Loin d’être réservée aux scénaristes de science-fiction, cette interrogation est de plus en plus pertinente pour de nombreux chercheurs/euses de tous horizons. Les « crises » financière, économique, écologique, climatique, sociale, démocratique, identitaire, politique… ne sont-elles que des « crises », ou assistons-nous à la fin d’un modèle de société qui s’est étendu à l’ensemble du monde en quelques siècles seulement ?

Pour autant, que peut signifier ce concept d’effondrement ?

Devons-nous interpréter l’explosion des inégalités et des tensions sociales comme des signes avant-coureurs d’une nouvelle crise sociale ou comme ceux d’un effondrement civilisationnel, comme ce fut le cas pour l’empire romain ou la civilisation maya ?

Partant de ces questions, ce livre a pour but d’interroger cette notion, en particulier sous l’angle des ségrégations sociales et spatiales. On en vient alors à considérer l’effondrement comme la conséquence probable d’un monde de plus en plus fragmenté, dans lequel coexistent des personnes renfermées sur leur prospérité derrière des murs sans cesse plus hauts, alors que de l’autre côté toujours plus de populations subissent les conséquences des crises multiples.

Une fois analysée sous l’angle de leurs responsables, l’amplification annoncée des catastrophes prend un tout autre visage, permettant à l’auteur de poser les bases d’un nouveau système plus juste et plus durable.

Renaud Duterme est licencié en sciences du développement et de la population de l’Université Libre de Bruxelles. Il enseigne la géographie en Belgique et est membre actif du CADTM (Comité pour l’annulation de la dette du tiers monde). Il est l’auteur de Rwanda, une histoire volée, éditions Tribord, 2013 et coauteur avec Éric De Ruest de La dette cachée de l’économie, Les Liens qui Libèrent, 2014.


- De quoi l’effondrement est-il le nom ? La fragmentation du monde par Renaud Duterme, Les éditions Utopia, 144 p., 8 €.

- Source : Les éditions Utopia




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : « Tout va s’effondrer. Alors... préparons la suite »
7 décembre 2016
En Ile-de-France, Les Républicains asphyxient l’agriculture biologique
Tribune
9 décembre 2016
L’écologie, l’indépendance : ce qui nous guide
Edito
10 décembre 2016
L’artichaut du Jardin sans pétrole n’en était pas un !
Chronique


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre



Du même auteur       Renaud Duterme