Dans les années 60, en Ardèche, le retour à la terre

24 juin 2016 / Catherine Rouvière



Ce livre étudie pourquoi, à partir des années soixante, les espaces désertifiés du territoire français voient arriver par vagues successives des populations urbaines désireuses de retourner à la terre. Quels sont les ressorts de cette démarche empreinte d’utopie et qu’expriment-ils à l’égard de la société globale ? Comment s’effectuent la rencontre forcée puis l’acculturation entre anciens et nouveaux paysans ? Quels en sont les résultats aux échelles locale et nationale ?

Avec une préface de Pascal Ory.

Avec le soutien du Centre d’histoire sociale du XXe  siècle (université Paris 1 Panthéon Sorbonne-CNRS) et du département de l’Ardèche.


- Retourner à la terre. L’utopie néo-rurale en Ardèche depuis les années 1960, par Catherine Rouvière, Presses universitaires de Rennes, 502 p., 25 €.

Source : Presses universitaires de Rennes




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : Devenir paysan pour être libre
16 mai 2017
La Hague, un cimetière radioactif de plus en plus dangereux
Tribune
24 mai 2017
Hulot est un homme d’une rare naïveté, pour rester poli
Tribune
24 mai 2017
En Ariège, le projet de mine de Salau conduit à un paradis fiscal
Enquête


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre