Colloque « Débordements industriels : Face à une contamination par l’amiante, mobilisations citoyennes et (in)action publique », à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis)

Durée de lecture : 1 minute


Le mardi
12
novembre


En 1990, une petite usine de broyage de minerais située au cœur d’un quartier pavillonnaire, à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), cesse ses activités. Quelques années plus tard, un riverain, Pierre Léonard, âgé de 49 ans, décède d’un mésothéliome, un cancer de la plèvre dû à l’amiante. Sa sœur et son beau-frère, Nicole et Gérard Voide, parviennent à identifier la responsabilité du Comptoir des minéraux et matières premières (CMMP) et d’autres victimes. Ils alertent alors dès 1998 les pouvoirs publics et les autorités sanitaires, revendiquant notamment la sécurisation du site, sa déconstruction et dépollution des sols, la recherche de toutes les personnes exposées et la mise en place d’un dispositif de suivi médical et social.
Ils initient ainsi, en lien avec un collectif d’associations, une mobilisation toujours en cours aujourd’hui, dont ce colloque veut rendre compte, interrogeant les logiques d’acteurs dans la mise en visibilité de ce désastre sanitaire – à l’origine des maladies et décès de plus de 240 personnes – et sa gestion.
Ce colloque conclut un programme de recherche « Pollution industrielle, contamination environnementale (Amiante) par le Comptoir des Minéraux et Matières Premières d’Aulnay-sous-Bois (93) : enjeux citoyens et scientifiques », mené dans le cadre d’une convention entre le GISCOP 93 (Université Paris 13) et le Conseil Régional d’Ile-de-France, en réponse à l’Appel à projet « en réponse à l’Appel à projet « partenariats institutions – Citoyens pour la Recherche et l’Innovation ». Il bénéficie du soutien de l’IRIS/Université Paris13, de l’IDHES/Université d’Évry, du Campus Condorcet et de la Région Île-de-France.



Lire aussi : https://giscop93.univ-paris13.fr/im...

De 9 h à 18 h 30 (buffet sur place à l’heure de déjeuner).
Centre de colloques du Campus Condorcet, Place du Front populaire, 93300 Aubervilliers.



Documents disponibles

  Sans titre
12 novembre 2019
Pour les jeunes des centres sociaux, « la nature parle mais les hommes ne l’écoutent pas »
Reportage
9 novembre 2019
« Notre histoire s’est bâtie pour partie sur des violences populaires »
Tribune
12 novembre 2019
Paysans et défenseurs des animaux doivent s’unir contre l’industrialisation du vivant
Tribune